BFM Business

Le groupe Mars prend le contrôle total des chewing-gums Wrigley

Mars prend le contrôle de Wrigley.

Mars prend le contrôle de Wrigley. - Jeff Pachoud - AFP

Le groupe américain rachète la part minoritaire de Warren Buffett au sein de Wrigley. Outre Mars et Wrigley, l'entité commercialise Snickers, M&M's, Twix, Orbit, Altoids, ou encore Freedent.

Mars rachète la part minoritaire détenue par le milliardaire américain Warren Buffett au sein des chewing-gums Wrigley pour en prendre le contrôle total. Warren Buffett avait aidé en 2008 le groupe de chocolateries et de biscuiteries américain à acheter Wrigley et détenait depuis une participation évaluée à 2,1 milliards de dollars. Il avait également prêté de l'argent à Mars pour financer l'acquisition, qui a depuis été remboursé.

Mars est un groupe privé non coté en Bourse. "Nous sommes fiers d'annoncer notre projet de réunir Mars Chocolate et Wrigley pour créer Mars Wrigley Confectionery", a indiqué Mars dans un communiqué. L'entité commercialisera, outre les marques éponymes, notamment les produits Snickers, M&M's, Twix, Orbit, Altoids, Freedent... Le montant de la transaction n'a pas été indiqué et la nouvelle entité aura son siège à Chicago (Illinois).

Une approche plus holistique

"Nous sommes reconnaissants à Warren Buffett et à Berkshire Hathaway pour leur partenariat solide et productif. Cela a été une grande relation qui a généré de la valeur pour les deux parties", a souligné Grant Reid, PDG de Mars, cité dans le communiqué.

"Nous sommes également heureux du fait que détenir en totalité Wrigley nous donne l'occasion de réfléchir à comment nous pouvons simplifier les activités dans la chocolaterie et celles de Wrigley pour favoriser une approche plus holistique", a-t-il poursuivi.

Les deux entités continueront à fonctionner pour l'instant de manière autonome et séparée, Jean-Christophe Flatin continuant d'exercer la direction de Mars Chocolate et Casey Keller, précédemment responsable de Wrigley Americas, devenant PDG de Wrigley.

D. L. avec AFP