BFM Business

Le champion français des étiquettes numériques décroche un méga-contrat

Ces étiquettes numériques sont l'arme stratégique des magasins physiques pour faire face aux géants du commerce en ligne.

Ces étiquettes numériques sont l'arme stratégique des magasins physiques pour faire face aux géants du commerce en ligne. - Store Electronic Systems

Le français Store Electronique Systems a remporté un contrat de 100 millions d'euros, soit l'équivalent de son chiffre d'affaires. La plus grande enseigne allemande de distribution de produits électroniques va équiper 1.000 magasins dans 14 pays d'Europe.

Plus qu’un contrat, c’est un record du monde. Le français Store Electronic Systems (SES) vient de signer le contrat le plus important de l’industrie de l’étiquette avec un géant allemand de la distribution de produits électroniques. La production sera réalisée par Imagotag, sa filiale autrichienne dirigée par Michael Moosburger.

Le montant de l’accord s’élève à près de 100 millions d’euros et porte sur 10 millions d’étiquettes interactives qui seront déployées dans 1.000 magasins dans 14 pays d’Europe dès 2016. SES ne le dit pas, mais ce client ne peut être que l’une des filiales du groupe Metro, Saturn ou MediaMarkt.

Selon le groupe français dirigé par Thierry Gadou, "ce contrat constitue à ce jour le plus important déploiement d’étiquettes électroniques réalisé à l’échelle mondiale, tous secteurs confondus".

Le groupe français confirme sa place de leader mondial de l’étiquette numérique. Il s'agit du premier contrat avec un distributeurs d’appareils high-tech et, pour Thierry Gadou, "d’autres acteurs du secteur devraient rapidement suivre". Actuellement, SES s’est imposé dans les grandes enseignes de l’alimentaire, du bricolage, du jardinage et de la pharmacie.

Utile pour affronter les e-commerçants

Il y a un an, Thierry Gadou dévoilait sur le plateau de BFM Business une nouvelle génération d’étiquettes électroniques qu’il qualifie "d’arme stratégique » pour la grande distribution. "Ce secteur est dans une guerre des prix et doit réagir en temps réel face à Internet. La fréquence des changements de prix dans la grande distribution double tous les cinq ans. Ce phénomène s’intensifie avec la concurrence des commerçants en ligne."

Avec ces étiquettes numériques, les commerçants peuvent s'adapter plus vite aux offres de leurs concurrents. "Pilotées depuis un ordinateur, ces étiquettes permettent aux commerçants de modifier les tarifs des articles dans les rayons et aux caisses d’un simple clic."

Créée en 1992, Store Electronic Systems s’est imposé comme le leader mondial de l’étiquette électronique. En 2014, son chiffre d’affaires a atteint 81 millions d’euros dont la moitié à l’international. Sur les trois premiers mois de l’année, elle a réalisé un volume d’affaires de 77,2 millions en augmentation de 32% par rapport à 2014.

Pour l’année 2015, SES prévoit de passer la barre des 100 millions d'euros avec une croissance annuelle de 25%. Mais avec ce contrat, 2016 sera encore plus flamboyant.

Pascal Samama