BFM Business

Le bon démarrage de Primark en France

Une magasion Primark à Marseille, en décembre 2013.

Une magasion Primark à Marseille, en décembre 2013. - Boris Horvat - AFP

Huit mois après avoir investi l'Hexagone, l'entreprise irlandaise s'est hissée parmi les 25 premières enseignes en nombre d'articles vendus, selon les évaluations de KantarWorldPanel, ce lundi 15 septembre.

Démarrage sur les chapeaux de roue pour Primark. Selon les évaluations de l'institut Kantar World Panel communiquées ce lundi 15 septembre, le champion irlandais de la mode à petit prix s'est hissé parmi les 25 premières enseignes d'habillement en nombre d'articles vendus, huit mois après son arrivée en France.

La chaîne, propriété du groupe Associated British Foods, compte seulement cinq magasins dans l'Hexagone et a atteint, en volume, un nombre d'articles vendus proche de celui de La Redoute, souligne l'institut dans un communiqué.

"Une très forte attractivité" de la marque

Il s'agit d'un succès encore jamais observé sur le marché de la mode en France, compte tenu de son arrivée récente (en décembre 2013) et du faible nombre de ses magasins, alors que les grandes chaînes comme le suédois H&M ou l'espagnol Zara (groupe Inditex) en comptent plusieurs centaines.

"La marque jouit d'une très forte attractivité. Elle propose du jamais vu en termes de prix et bénéficie d'un style de mode très affirmé", souligne Julie Dussaussay, spécialiste de la mode auprès de Kantar WorldPanel.

Primark propose des prix moyens deux fois moins élevés que chez H&M ou Zara et le ticket moyen de sa clientèle ne dépasse pas les 30 euros.

Une menace pour les grandes chaînes

La marque peut donc être une sérieuse menace pour les grandes chaînes de vêtements, H&M, Zara, Pimkie ou La Halle aux Vêtements (groupe Vivarte), avec des robes à 20 euros ou des foulards à 2,0 euros, ciblant principalement les adolescentes et les jeunes femmes d'une vingtaine d'années.

Cette percée intervient sur un marché de l'habillement qui pourrait subir, en France, sa septième séance de baisse consécutive malgré un redressement des ventes de prêt-à-porter féminin au premier semestre.

Leader de la mode en volume en Angleterre, Primark est déjà passée, en Espagne, devant les marques du géant mondial Inditex et se classe au premier rang du marché au Portugal.

J.M. avec Reuters