BFM Business

La taxe sur la bière a été votée

Le prix d'un verre de 25cl de bière va augmenter de cinq centimes

Le prix d'un verre de 25cl de bière va augmenter de cinq centimes - -

Le gain attendu de cette taxation prévue sur les bières s'élève entre 450 et 480 millions d'euros, soit environ cinq centimes pour un verre de 25cl.

A votre santé ! L'Assemblée nationale a voté jeudi une hausse de 160% des taxes sur la bière, soit environ cinq centimes pour un verre de 25 cl, en réduisant cette augmentation pour la production des petites brasseries.

La hausse touche les droits d'accises, c'est à dire la consommation, a précisé le ministre délégué au Budget Jérôme Cahuzac, mais elle sera limitée pour les brasseries dont la production n'excède pas 200.000 hectolitres.

Gérard Bapt (PS), rapporteur du budget de la sécurité sociale, a précisé qu'ainsi "442 petites brasseries vont être préservées" car, "jusqu'à 200.000 hectolitres, on sera à la moitié de taxation qui pèsera sur les gros producteurs de bière".

>> La taxe sur la bière causera-t-elle des milliers de licenciements?

Le gain attendu de cette taxation prévue sur les bières s'élève entre 450 et 480 millions d'euros. Le niveau de taxation variera aussi en fonction du degré d'alcool mais à la marge.

"Une décision d'une violence inconnue"

La hausse de la taxation de la bière a provoqué une bronca chez les députés de l'opposition et au-delà, chez nombre de députés de départements du Nord et de l'Est de la France.

Bernard Gérard (UMP), disant parler au nom de 100 députés de tous bords, a dénoncé cette hausse de 160%. "Un coup économique fatal qui, en plus, favorisera la consommation de bière étrangère!", a-t-il lancé. "On est en train de tuer la filière brassicole et en plus les cafés, derniers lieux de convivialité", s'est écrié Francis Vercamer (UDI).

Arnaud Robinet (UMP) a lui dénonce une "politique de santé publique incohérente quand, à la fois, vous prenez la défense du cannabis et voulez taxer la bière de 150%". Bernard Accoyer (UMP) a lui fustigé "une décision d'une violence inconnue".

"Une finalité de santé publique"

Gérard Bapt a expliqué à ces députés qu'il "ne fallait pas exagérer cette hausse" puisque cette "taxe à la consommation ne sera que de 5 centimes par canette", rappelant que la France n'est qu'au 20e rang en Europe pour la taxation de la bière et passera au 10e après l'adoption de la mesure, "soit bien après la Grande Bretagne et les Pays-Bas".

Jérôme Cahuzac a souligné qu'il y avait dans cette mesure "une finalité de santé publique", ajoutant que beaucoup de réactions de l'opposition lui rappelaient les "outrances" lors du vote de la loi Evin de 1991 contre le tabac et l'alcool.

bfmtv avec AFP