BFM Business

La reprise de Kem One "pas à l'ordre du jour", selon Arkema

BFM Business

Le groupe chimiste français Arkema a affirmé, mardi 26 mars, qu'une reprise de Kem One "n'était pas à l'ordre du jour" et a demandé au financier américain Gary Klesh, à qui il avait cédé les activités vinyliques de "prendre ses responsabilités".

"Nous avons fait ce mouvement stratégique" de la cession des activités vinyliques du groupe "l'an dernier, parce que nous nous sommes positionnés sur la chimie de spécialité. On ne va pas refaire marche arrière là-dessus", a déclaré à l'AFP Gilles Galinier, directeur de la direction externe d'Arkema.

BFMbusiness.com