BFM Business

La réorganisation de Sanofi jugée invévitable par son président

Sanofi: les pertes de brevets pèsent sur l'activité

Sanofi: les pertes de brevets pèsent sur l'activité - -

Christian Lajoux, président de Sanofi, estime nécessaire la restructuration du groupe en raison de la baisse de compétitivité des sites de production. D'ailleurs, l'entreprise vient de publier des résultats en baisse.

"Il y a une nécessité de changer le modèle économique de la recherche et le modèle de la production de médicaments en France". Pour Christian Lajoux,président de Sanofi,interrogé sur RMC, il est temps de se réorganiser.

"On peut avoir fait un footing juste avant une crise cardiaque". Christian Lajoux explique qu'aujourd'hui l'entreprise se porte bien, mais la compétitivité des sites de production français est en déclin. Comme le montre une étude du 26 septembre.

En ce sens, le groupe prévoit un plan de restructuration supprimant 900 postes d'ici 2015.Lundi prochain, 29 octobre, le tribunal de grande instance d’Evry étudiera un référé demandant l’arrêt de ce plan. "Des suppressions principalement dans le recherche et le vaccin",souligne Christian Lajoux.

Nette baisse du bénéfice pour Sanofi

D'ailleurs, le groupe pharmaceutique a publié ce jeudi 25 octobre un bénéfice en baisse de 7,4% au troisième trimestre à 2,22 milliards d'euros. Ce résultat est miné par la perte d'exclusivité de brevets sur certains produits. Ce à quoi, Christian Lajoux a seulement répondu: "on continuera à progresser et à trouver d'autres brevets".

Le chiffre d'affaires de l'entreprise est lui ressorti en hausse de 3,3% à 9,04 milliards d'euros.

Sanofi a également annoncé revoir ses prévisions de bénéfices hors variations de changes pour l'année 2012. Le groupe pharmaceutique s'attend à une baisse de 12% de ce résultat contre une baisse comprise entre -12 et -15% auparavant.

BFMbusiness.com