BFM Business

La Poste a supprimé près de 4.500 postes en 2013

La Poste ne remplace qu'un poste sur deux depuis 2011.

La Poste ne remplace qu'un poste sur deux depuis 2011. - -

Selon un document interne, consulté ce jeudi 19 juin, La Poste n'a remplacé qu'un départ à la retraite sur deux l'année dernière. Les syndicats dénoncent des "destructions d'emploi gigantesques".

La Poste continue les économies. Alors que le groupe a annoncé au début de l'année un plan ambitieusement intitulé "La Poste 2020: Conquérir l'avenir", l'année dernière, il a surtout taillé dans ses effectifs.

Selon un document interne dont l'AFP a obtenu copie, ce jeudi 19 juin, en 2013, 4.473 postes, ont été supprimés sur 238.699 personnes employées. Le calcul est simple: 5.298 personnes ont été recrutées, et il y a eu 9.444 départs.

Moins d'un départ à la retraite sur deux a donc été remplacé. En 2012, le taux de remplacement était d'un sur trois, et d'un sur deux en 2011. Une partie de ces postes non renouvelés sont devenus des contrats à durée déterminée.

La CGT et SUD protestent contre "une augmentation de la précarité"

Fin 2013, 16.912 salariés étaient en CDD, ce qui représente une hausse de 421 postes. "Cette hausse est directement liée à l'accroissement de l'effort d'insertion des jeunes dans l'emploi matérialisé par l'embauche de 626 emplois d'avenir destinés à rejoindre définitivement l'entreprise", selon La Poste.

Les deux premiers syndicats de La Poste, la CGT et SUD dénoncent de leur côté "une situation toujours plus critique", avec "des destructions d'emploi gigantesques" et "une augmentation de la précarité".

"Moins d'effectifs, plus de précarité, des conditions de travail qui se dégradent et une pression managériale qui s'accentue: ces ingrédients ne peuvent être ceux d'un bon bilan social, digne d'une entreprise publique socialement responsable", résume Bernard Dupin (CGT).

Les salariés en CDI mieux payés que les fonctionnaires

En matière de rémunération, les fonctionnaires (environ la moitié des effectifs) semblent mieux lotis que leurs collègues du privé, leur rémunération mensuelle moyenne nette atteignant 2.086 euros en 2013 contre 1.810 pour les salariés en CDI.

Près de 60% des agents gagnent moins de 1.800 euros nets.

En matière d'égalité homme-femme, La Poste rapporte avoir un effectif à 51,5% féminin et compter près d'un tiers de femmes (29%) parmi ses cadres dirigeants, "un taux en progression de plus de trois points sur les trois dernières années".

J.S avec AFP