BFM Business

La pilule connectée: le nouveau projet de la fondation Bill Gates

Des chercheurs américains travaillent sur une puce glissée sous la peau qui délivre une dose quotidienne d'hormones.

Des chercheurs américains travaillent sur une puce glissée sous la peau qui délivre une dose quotidienne d'hormones. - -

L'avenir de la contraception passera par l'e-santé. La fondation Bill et Melinda Gates est en train de mettre au point une pilule hormonale connectée, placée sous la peau, et télécommandée.

Peut-être une révolution à venir dans le domaine des moyens de contraception. Des chercheurs américains financés par la fondation Bill et Melinda Gates sont en train de mettre au point une pilule connectée.

Le moyen de contraception du futur pourrait être une puce électronique? Un appareil de deux centimètres de long placée sous la peau du bras ou de l'abdomen. A l'intérieur, des microdoses d'hormones, qu'un léger courant électrique va faire passer chaque jour d'un réservoir hermétique vers l'organisme. Le tout contrôlé via une petite télécommande.

Le problème du piratage

Pour arrêter le traitement, pas besoin d'aller voir un médecin, il suffit d'appuyer sur un bouton. Idéal pour les pays en développement, où l'accès aux professionnels de santé n'est pas toujours évident. D'autant que l'appareil contient suffisamment d'hormone pour seize années d'utilisation.

Bémol quand même : la sécurité. Tout comme les pacemakers, ce n'est qu'une question de temps avant que des hackers ne parviennent à pirater ce genre d'appareil.

Mais cette innovation illustre une tendance de fond: la santé va de plus en plus passer par l'électronique embarquée sur ou à l'intérieur du corps. Des tatouages connectés capables de mesurer à tout moment les battements de votre coeur aux médicaments électroniques, qui vont envoyer depuis votre tube digestif des informations vers votre smartphone.

Anthony Morel