BFM Business

La Halle "oublie" les réductions pour augmenter ses marges

L’enseigne de vêtements du groupe Vivarte a demandé à ses salariés de ne plus demander la carte de fidélité des clients lors de leur passage en caisse.

L’enseigne de vêtements du groupe Vivarte a demandé à ses salariés de ne plus demander la carte de fidélité des clients lors de leur passage en caisse. - Eric Piermont

L'enseigne enjoignait aux caissières de ses magasins de ne plus demander aux clients de présenter leur carte de fidélité avec leurs droits aux réductions acquis. Selon Le Monde, ces avantages pèseraient sur les résultats. La direction a reconnu une expression malheureuse.

La carte de fidélité des clients de la Halle est-elle trop avantageuse? Un courriel adressé mi-mars 2018 par la direction commerciale de l'enseigne La Halle (groupe Vivarte) aux salariés des magasins pourrait le faire penser.

Il leur était demandé de ne plus requérir aux clients la présentation, au moment de leur passage en caisse, de leur carte de fidélité pour qu'ils puissent obtenir les réductions auxquelles ils avaient droit ou tout simplement créditer leur compte grâce aux achats effectués.

"Cela concerne tous les avantages et toutes les offres" précisait cet email dont Le Monde a eu communication et qui fut un temps publié sur la page Facebook du syndicat Force Ouvrière, avant d'être retiré.

Le courriel précisait même la conduite à tenir en caisse au cas où le client aurait réclamé le bénéfice des réductions acquises grâce à sa carte de fidélité: "il est bien évident, dans le cas où un client se présenterait a posteriori, que nous appliquerions l'avantage demandé en reprenant le ticket avec un discours commun à tous en présentant nos excuses pour cet oubli".

Jusqu'à présent, cette carte donnait droit à des réductions avantageuses comme une réduction de 20% après seulement quatre achats en caisse ou à chaque anniversaire du client. Mais ce programme généreux de ristournes aurait eu un impact de plus en plus fort sur les marges bénéficiaires de l'enseigne expliquait la direction dans son email, rapporté par Le Monde, qui précise que cette dernière aurait reconnu une expression maladroite.

Apparemment, Vivarte va refondre ce programme de fidélité alors que l'enseigne, confrontée à une crise profonde a mis en oeuvre un PSE (plan de sauvegarde de l'emploi) en 2017 portant sur 450 emplois et prévoit de fusionner La Halle et La Halle aux Chaussures en une seule entité.

Frédéric Bergé