BFM Business

La grande distribution "sans doute pas au bout de la consolidation" pour le patron de Système U

Alors que Carrefour s'intéresse de près à Casino, Dominique Schelcher estime que le secteur doit désormais "s'organiser" face à une nouvelle concurrence. Il souligne aussi que son entreprise va continuer à racheter des actifs de Casino.

Le secteur de la grande distribution continue sa réorganisation. Mercredi, BFM Business annonçait l'intérêt de Carrefour pour Casino. Invité sur le plateau de Good Morning Business ce jeudi, Dominique Schelcher, PDG de Système U, reste prudent sur les suites de ce dossier mais souligne l'importance de ces mouvements. "Face aux grands acteurs internationaux, qui interviennent sur le marché français – Amazon, des groupes de commerçants étrangers, des nouveaux qui arrivent sur l'alimentaire ou le non alimentaire – la distribution française doit s'organiser" juge-t-il.

"Donc, à un moment, qu'il y ait ce type de discussions, d'intérêts je dirais, des uns ou des autres, c'est normal. On n'est sans doute pas au bout de la consolidation de notre métier, mais qui est une tendance dans plein de métiers (…) face à des organisations internationales face auxquelles on doit peser. C'est important" insiste-t-il.

"On étudiera toutes les propositions"

Système U pourrait-il être intéressé par des rachats d'actifs de Casino? "Nous le sommes déjà" intervient Dominique Schelcher. "Casino est dans un processus de vente d'un certain nombre d'actifs depuis de longs mois. Nous avons, ces derniers mois, repris plusieurs magasins, concrètement Géant Casino. D'autres actifs sont en vente actuellement. Nous nous y intéressons. Et nous allons en racheter d'autres dans les mois qui viennent, bien sûr".

Le groupe pourrait d'ailleurs lorgner sur la capitale où il est beaucoup moins présent. "A Paris, ça ne va pas être notre premier combat" tempère Dominique Schelcher. "On continue notre développement de manière chirurgicale et précise mais la bataille à Paris est déjà tellement forte (…) On étudiera toutes les propositions qui sont faites, y compris sur Paris, mais Paris n'est pas notre priorité."
Thomas LEROY