BFM Business

La généralisation progressive du tiers payant adoptée par les députés

La généralisation du tiers payant a provoqué une levée de boucliers chez les médecins

La généralisation du tiers payant a provoqué une levée de boucliers chez les médecins - Philippe Huguen - AFP

L'Assemblée nationale a approuvé, ce jeudi 9 avril, cette mesure contenue dans le projet de loi Santé.

Les députés français ont adopté ce jeudi 9 avril la généralisation progressive du tiers payant, qui dispense le patient d'avancer les frais d'une consultation médicale, la mesure la plus controversée du projet de loi sur la santé.

Ils ont voté majorité contre opposition cette mesure qui concernera tous les patients à partir du 30 novembre 2017, soit après la prochaine élection présidentielle.

Les médecins ont manifesté à plusieurs reprises contre une décision qui, selon eux, conduira à une bureaucratisation de la médecine libérale. La ministre de la Santé a reçu le soutien du Premier ministre, Manuel Valls, et des groupes de gauche.

Vote solennel le 14 avril

"L'extension du tiers payant n'entraînera pas de charge nouvelle pour les médecins", a assuré Marisol Touraine, rappelant que cette technique était déjà appliquée par de nombreux professionnels de santé.

L'examen par les députés, en première lecture, de ce projet de loi de modernisation du système de santé devrait s'achever dans la nuit de vendredi à samedi.

L'Assemblée doit se prononcer le 14 avril par un vote solennel sur l'ensemble de ce texte comportant une centaine d'articles et sur lesquels ont été déposés plus de 2.500 amendements.

J.M. avec Reuters