BFM Business

La consommation des ménages français recule de 0,3% en avril

Les Français ont évité les rayons alimentaires des supermarchés en avril, mais ils n'ont pas pu éviter la facture de gaz et d'électricité.

Les Français ont évité les rayons alimentaires des supermarchés en avril, mais ils n'ont pas pu éviter la facture de gaz et d'électricité. - -

Les Français ont réduit leurs dépenses en avril, particulièrement dans le domaine de l'alimentaire au point d'atteindre le niveau le plus bas depuis février 2010. Seule la facture énergétique est à la hausse, avec un hiver prolongé.
-
- © -

Les dépenses de consommation des ménages français ont chuté de 0,3% en avril, après une hausse de 1,3% en mars, a annoncé l’Insee, ce vendredi 31 mai. La baisse des dépenses alimentaires est la principale responsable de cette chute.

L'alimentaire en baisse, l'énergie en hausse

Alors que le week-end de Pâques avait boosté les dépenses alimentaires au mois de mars, elles sont en net recul en avril, à -3,3%. Au total, les Français ont dépensé 14,6 milliards d’euros dans leur alimentation en avril, soit 500 millions de moins que le mois précédent. Il s’agit du taux le plus bas depuis février 2010.

Dans le même temps, la météo défavorable a joué sur les les dépenses énergétiques. Ces dernières poursuivent leur hausse, même si celle-ci est moins prononcée. La facture a augmenté de 2,8% en avril, contre 3,2% en mars. Les ménages français ont dépensé 6,8 milliards d’euros dans l’énergie en avril.

-
- © -

Les ventes d’automobiles, elles, progressent de 1,8%, soit un peu moins de 100 millions d’euros. Les dépenses pour l’ensemble des biens fabriqués sont en hausse de 1%, et représentent plus de 20 milliards d’euros.

A LIRE AUSSI:

>> Tarifs de l'énergie: les ménages qui consomment trop seront sanctionnés

>> Chaque Français dépense 2.762 euros par an pour se soigner

Audrey Dufour et Grégoire Pelpel (sujet vidéo)