BFM Business

La Chine a pénalisé les ventes de cognac lors de la campagne 2013-2014

Les expéditions ont chuté tant en valeur qu'en volumes.

Les expéditions ont chuté tant en valeur qu'en volumes. - Cyclobill - Wikimedia Commons - CC

D'août 2013 à juillet 2014, les ventes de l'eau-de-vie ont diminué de 6,7% en volume et de 10,2% en valeur.  Des mauvais chiffres dus en grande partie à la baisse des exportations vers la Chine.

Le cognac accuse le coup. Selon les données publiées ce mardi 19 août par le Bureau national interprofessionnel du cognac (Bnic), les ventes lors de la campagne 2013-2014, c'est-à-dire allant du 1er août 2013 à juillet dernier, ont chuté de 6,7% en volume et de 10,2% en valeur.

"Les expéditions atteignent pour cette nouvelle campagne 155,5 millions de bouteilles, soit 435.358 hectolitres d'alcool pur, avec un chiffre d'affaires toujours élevé de 2,2 milliards d'euros (troisième année historique)", indique l'Interprofession dans un communiqué.

Cette baisse des ventes de l'eau-de-vie charentaise, historiquement positionnée sur le marché international, fait suite à "trois campagnes record", relativise toutefois le Bnic.

Les Etats-Unis première destination du cognac

Le recul enregistré s'explique en grande partie par des ventes en berne dans la zone Extrême-Orient (Asie du Sud-Est, Chine, Japon) avec une chute de 20,9% en volume et de 19,1% en valeur. Une contre-performance "liée au marché chinois" et qui "touche l'ensemble des produits à forte valeur ajoutée", précise le Bnic. Fin 2012, la Chine a lancé une campagne anti-corruption qui a affecté spécialement les ventes de vins et alcools haut de gamme.

Les ventes sont également en baisse en Europe, avec un fléchissement de 4,7% en volume (-11,7% en valeur), soit 41 millions de bouteilles vendues. "Si les marchés d'Europe de l'Ouest sont directement [affectés] par le déficit de croissance économique enregistré depuis maintenant plusieurs années sur l'ensemble de la zone, en revanche, l'Europe de l'Est enregistre toujours de bons résultats avec +4,4% en volume", indique le Bnic.

A contrario, les ventes conservent une "belle dynamique" dans la zone Alena (Etats-Unis, Canada et Mexique) avec une croissance de 6% en volume et de 3% en valeur), "largement portée par les bons résultats des Etats-Unis". Ce dernier pays confirme sa position de première destination du cognac en volume, avec 54,1 millions de bouteilles expédiées.

J.M. avec AFP