BFM Business

L'eau minérale de Luchon retirée de la vente

-

- - DENIS CHARLET / AFP

La répression des fraudes a constaté des variations du taux de sodium, incompatibles avec l'appellation "eau minérale".

L'eau minérale de Luchon a disparu des rayons des magasins Intermarché, son distributeur exclusif. En cause: un contrôle de la répression des fraudes qui a fait apparaître des "fluctuations" dans la composition, notamment du taux de sodium. 

Ces variations "n’affectent en aucun cas sa qualité sanitaire pour le consommateur", précise un porte-parole d'Intermarché, interrogé par La Dépêche du Midi. L'eau de Luchon "respecte pleinement les standards sanitaires requis et sa consommation ne pose aucun problème", ajoute-t-il. de fait, aucun rappel de produit n'a été émis.

Eau minérale ou eau de source ?

Le retrait de la vente s'explique par la présence sur les étiquettes de l'appellation "eau minérale naturelle", qui "impose une grande régularité et stabilité de composition", selon Intermarché. A cause des fluctuations dans sa composition, l'eau de Luchon ne peut plus être vendue comme une eau minérale, mais simplement comme une eau de source.

Pour retrouver le chemin des rayons, la Société des Eaux Minérales de Luchon va devoir modifier son système de captage, rapporte France Bleu Occitanie. Si elle ne parvient pas à limiter les variations du taux de sodium, elle devra alors modifier ses étiquettes, pour commercialiser son produit comme une eau de source.

"Que ce soit sous la forme d’eau minérale ou d’eau de source, l’eau de Luchon continuera à être exploitée", rassure la mairie de Bagnères de Luchon (Haute-Garonne). Pour la ville, les enjeux sont importants. Les 70 millions de bouteilles produites chaque année lui rapporte 400.000 euros de redevance.