BFM Business

Jour J pour le loto nouvelle version

Le premier tirage du nouveau loto a lieu ce lundi 6 mars avec notamment 10 gagnants garantis à 20.000 euros. Un coup de jeune qui doit permettre à la FDJ de conquérir de nouveaux clients.

C’est un quadragénaire qui se rénove. Le loto, qui a soufflé ses quarante bougies à l’automne dernier, se donne un coup de jeune. Le tirage de ce lundi 6 mars sera ainsi le premier de la nouvelle version annoncée le mois dernier.

Concrètement, quelques modifications sont apportées. Le jeu va renouer avec le principe des billets de loterie. Chaque grille est désormais affublée d’un code loto. Et 10 codes vont être tirés au sort ce lundi soir. Les heureux élus se verront attribuer la somme de 20.000 euros. Ainsi à chaque tirage (lundi, mercredi, samedi) il y aura 10 gagnants garantis à 20.000 euros soit 1.700 par an selon la FDJ.

Hausse de la mise de 10%

En outre, ce loto nouveau format va proposer trois nouveaux niveaux de gains à 20, 50 et 500 euros, référence à la valeur faciale de billets de banques. "On s'est rendu compte que les joueurs pensaient au jackpot ou au remboursement de la mise, avec ces chiffres ronds les gains intermédiaires vont devenir plus intéressants", explique au Figaro Patrick Buffard, le directeur général adjoint marketing, digital et commercial de la FDJ.

Ces gains supplémentaires sont financés via une hausse de 10% de la mise qui est ainsi passée de 2 à 2,20 euros.

Ce loto nouvelle version s’inscrit dans le plan FDJ2020 dans lequel la société française a investi 500 millions d’euros pour moderniser et numériser son réseau, afin de conquérir de nouveaux joueurs. Via ce projet, la FDJ compte attirer 1 million de clients supplémentaires (le loto en compte 17,5 millions pour 1,5 milliard d’euros de ventes) en misant davantage sur les femmes et les 18-35 ans.

Pour séduire cette dernière clientèle, elle a également lancé un “lotoji” disponible sur l’application loto et le site de la FDJ, où les joueurs ne choisissent plus des numéros mais six emojis parmi un total de 59. Une façon, donc, de conquérir les plus jeunes alors que les 18-24 ans utilisent 15 emojis par jour, contre 6 pour l’ensemble des Français.

J.M.