BFM Business

Jouets de Noël: près de 12% de produits non conformes

Plus de 11.000 contrôles ont été effectués sur les jouets de Noël en cette fin d'année.

Plus de 11.000 contrôles ont été effectués sur les jouets de Noël en cette fin d'année. - Philippe Huguen - AFP

La campagne effectuée par les agents des fraudes en cette fin d’année a montré que 11,7% des jouets de Noël contrôlés étaient potentiellement dangereux, selon les chiffres du gouvernement transmis lundi 15 décembre. Un pourcentage inférieur à celui de l'année dernière.

En cette période de fêtes et d’abondance de jouets dans les rayons, les autorités se montrent particulièrement vigilantes en ce qui concerne la dangerosité des produits.

Et cette année, la campagne de contrôle effectuée par la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) sur les jouets de Noël est plutôt encourageante.

Elle a en effet conclu à un taux de non-conformité de 11,7% parmi les produits prélevés par les agents des fraudes, selon des chiffres transmis lundi 15 décembre par le secrétariat d'État à la Consommation. Un pourcentage inférieur à celui de l'an dernier, où le taux de produits non-conformes et dangereux avait atteint les 15%.

Cette année, les agents de la DGCCRF ont effectué 11.301 contrôles dans 3.439 établissements, selon le bilan à mi-parcours d'une campagne qui doit se poursuivre jusqu'à début janvier. L'ensemble de ces opérations a pour l'instant conduit à 817 prélèvements de produits, dont 11,7% ont finalement été déclarés non-conformes et dangereux et retirés de la vente. 706 avertissements - la plupart liés à des défauts d'étiquetage - ont par ailleurs été émis.

Les jouets premier âge particulièrement ciblés

L'attention des agents des fraudes s'est particulièrement portée sur les jouets premier âge, les coffrets d'expérience chimiques, les jouets parfumés, les jeux d'activités type portique et balançoire, les jouets en bois ou radio-télécommandés. La DGCCRF a également été vigilante, dans le cadre des contrôles effectués chez les fabricants et importateurs de jouets, sur l'éventuelle présence de métaux lourds, de substances parfumantes allergisantes ou de composants chimiques type bisphénol A, compte tenu de l'entrée en vigueur depuis le 20 juillet 2013 d'une nouvelle réglementation plus contraignante à ce sujet.

Cette campagne de contrôles de fin d'année doit encore se poursuivre plusieurs semaines. Outre les jouets, plusieurs opérations sont également prévues sur les produits alimentaires de fêtes et les décorations. La secrétaire d'État à la Consommation, au Commerce et à l'Artisanat, Carole Delga, doit s'exprimer lundi après-midi sur le sujet de Noël dans le cadre d'une visite dans un magasin JouéClub près des Grands Boulevards parisiens.

Y.D. avec AFP