BFM Business

"J'ai surpris des SMS très crus de ma fille, comment aborder le sujet avec elle?"

-

- - CC/Firmbee

La fille de Laura a 12 ans. En consultant le portable de sa fille, Laura est tombée sur une conversation très crue par SMS entre sa fille et une amie. Elle voudrait aborder le sujet avec elle, mais ne sait pas trop comment s'y prendre. La sexologue Thérèse Hargot lui prodigue quelques conseils.

Laura: "J'ai consulté les SMS de ma fille qui a 12 ans. Les SMS qu'elle échange avec une amie sont extrêmement crus. Ils évoquent la masturbation et ma fille et son amie s'échangent des adresses de vidéos porno, elles se posent beaucoup de questions. Ensuite vient la question des garçons.

Je ne suis pas quelqu'un de prude, je travaille en lycée professionnel, je connais le langage cru. Mais ce qui m'a choqué ce sont les descriptions très précises et l'échange avec les films.

Ce qui m'a aussi choquée c'est qu'elle ait échangé de 21h à 4h du matin non stop. Je voudrais en parler à ma fille sans la mettre mal à l'aise".

La réponse de la sexologue Thérèse Hargot: Il faut bien garder à l'esprit que tout ce qu'elle échange reste très virtuel. Il est inutile de juger ces échanges en terme moraux. Ces échanges sont ce qu'ils sont. Et c'est très fréquent chez les jeunes adolescents.

Souvent en tant que parent, il faut pouvoir s'intéresser à ce qui se vit. Sur ces téléphones-là beaucoup de choses se font. Je pense que ce n'était pas déplacé de votre part de regarder. Bien sûr, il y a toujours l'histoire du journal intime, mais le smartphone, c'est différent car il y a aussi internet.

Un conseil aussi pour les parents: faites dormir le smartphone. Le soir vous récupérez le smartphone et vous le rangez. Un enfant ne dort pas avec son smartphone. En permanence, il y a les réseaux sociaux et les SMS qui peuvent être échangés à toute heure, donc ça altère le sommeil.

Vous allez aider votre enfant en faisant cela même s'il va hurler dans un premier temps. Mais c'est le boulot de parent de parfois mettre des interdits. Peut-être qu'il tentera de le récupérer au milieu de la nuit, mais il sera alors dans la transgression. La régulation des smartphones est essentielle, c'est une donnée nouvelle dans l'éducation.

Un élément extérieur pour entrer en dialogue

Ensuite, pour aborder la question, vous pouvez prendre par exemple le prétexte d'une émission: "ah tiens, j'ai entendu une émission radio qui parlait des jeunes et il parait que…". N'en parlez pas en lui disant qu'elle le fait mais posez-lui la question: "est-ce vrai que les jeunes…?" Utilisez un élément extérieur pour entrer en dialogue avec elle.

Dites-lui que si elle se pose des questions, elle peut en discuter avec vous car vous êtes entre femmes. Elle a besoin d'être initiée et vous pouvez lui donner des informations. Il s'agit de lui faire comprendre que si elle se pose des questions, il y a des gens qui peuvent l'accompagner.

Précisez aussi qu'il n'est pas nécessaire d'aller chercher ces réponses sur Internet, car il y a des mauvaises réponses à des vraies questions. C'est une porte d'entrée pour dialoguer.

Et votre fille a 12 ans, mais ce dialogue-là peut-être initié plus tôt parce que les enfants commencent de plus en plus tôt à discuter de ce genre de choses.