BFM Business

Ikea ne veut plus de parties de cache-cache dans ses magasins

Les parties de cache-cache sont trop dangereuses.

Les parties de cache-cache sont trop dangereuses. - Jung Yeon-Je AFP

Ikea, pourtant tolérant avec ses clients, a décidé de bannir les cache-cache de ses magasins.

Ce n'est pas une plaisanterie. Ikea demande à ses clients d'arrêter de jouer à cache-cache dans ses magasins!

Deux filiales du groupe, en Belgique et aux Pays-Bas, ont été obligés de dire stop et d'interdire les parties de cache-cache dans les magasins. Le phénomène commençait à prendre une trop grande ampleur. Une page Facebook, suivie par 32.000 fans, les invitaient à se retrouver prochainement dans le magasin d'Eindhoven pour une immense partie. Même chose dans la ville voisine de Breda où 6.000 personnes avaient répondu à l'invitation pour le 9 mai.

Dans les penderies, les bacs de peluches, les tiroirs sous les lits, ou dans les fameux sacs bleus d'Ikea.... les cachettes sont infinies et les magasins Ikea sont devenus depuis quelques mois un immense terrain de jeu pour adultes.

Phénomène difficile à contrôler

Tout est parti d'un blog d'une jeune Belge qui l'avait mis dans sa liste des 30 choses à faire avant d'avoir 30 ans. Ikea avait donné son accord pour cette partie de cache-cache.

Le phénomène est devenu trop difficile à contrôler explique la direction d'Ikea qui évoque des problèmes de sécurité.

Pourtant, le groupe est réputé pour sa tolérance vis-à-vis des exubérances de ses clients. En 2010, des milliers d'Australiens avaient souhaité jouer à cache-cache dans un magasin de Melbourne. La direction avait déclaré qu'elle "décourageait les participants, sans aller aussi loin que les bannir". En Chine, les clients y pique-niquent ou y dorment.

Hélène Cornet avec BFMBusiness.com