BFM Business

H4D, la télésanté comme remède aux déserts médicaux

Une cabine de télésanté.

Une cabine de télésanté. - -

Health for Developpement (H4D), une entreprise française spécialisée dans la télésanté, offre des solutions aux patients des zones reculées, les "déserts médicaux". Avec une croissance en nette augmentation et un marché qui se développe, H4D peut voir grand.

Le patient, seul dans sa cabine, effectuant un check-up médical complet…C’est l’idée d’ Health for Developpement (H4D), une entreprise française spécialisée dans la télésanté. Franck Baudino, son fondateur, est lui-même médecin de profession. Son activité l’a conduit à exercer dans des zones reculées, en France ou à l’étranger. Depuis, il réfléchit à un moyen de lutter contre les déserts médicaux.

H4D naît en 2008, avec une première idée de prototype. En 2010, la phase d’industrialisation est lancée. L’investissement est lourd, mais va se révéler payant. Aujourd’hui, la société est capable de proposer une véritable gamme de produits, adaptés aux besoins de la population : des cabines équipées permettant une téléconférence avec un médecin.

Pour un simple check up, une voix off et un petit film indiquent au patient comment utiliser les appareils, afin d'établir un diagnostic : taille, poids, taux d’oxigénation, etc. Cette "télésurveillance" peut également s’effectuer à l’aide d’un électrocardiogramme. Enfin, troisième et dernier choix, la vraie "téléconsultation" : le patient est directement en contact avec un médecin, qui l’examine à distance et le fait manipuler les appareils.

Un marché de 15 milliards d'euros

Le projet de Franck Baudino a finalement abouti, et les clients se font de plus en plus nombreux. Des cliniques privées, mais aussi des collectivités locales, à l’image du Conseil général du Var, qui vient de commander deux appareils. Le chiffre d’affaires d’H4D, qui s’élève en 2012 à deux millions d’euros, devrait atteindre sept millions en 2013. Soit une croissance de 350%. Un chiffre impressionnant, mais relatif par rapport au potentiel du secteur. Car le marché de la télésanté dans le monde pourrait représenter 15 milliards de dollars. Un marché dans lequel H4D, qui ne compte de concurrents qu’à l’étranger, est toujours dans la course pour devenir le leader mondial.

Yann Duvert