BFM Business

Grumpy Cat, le chat qui pesait plus d’une centaine de millions de dollars, a rendu l’âme

-

- - Grumpy Cat, un chat à 100 millions de dollars.

Les maîtres de la féline à la moue boudeuse ont annoncé sa mort ce vendredi. Véritable star du web, elle a gagné durant sa courte vie de chat plus d’une centaine de millions de dollars.

Le chat à la moue boudeuse le plus célèbre des internets a rendu l’âme mardi, ont annoncé ses maîtres ce vendredi. Un animal devenu une véritable poule aux œufs d’or. En vendant l’image de Grumpy Cat à travers le monde, sa propriétaire Tabatha Bundesen a récolté plus d’une centaine de millions de dollars.

La très rentable carrière de Grumpy a commencé quelques mois après sa naissance. Tardar Sauce, son vrai nom, voit le jour en avril 2012. Atteinte de nanisme félin et d’une malocclusion dentaire, elle affiche invariablement un irrésistible air bougon. En septembre de la même année, le frère de sa maîtresse, Bryan Bundesen, poste une photo du chat à la mine originale sur Reddit. La photo devient virale, et le Grumpy Cat un mème, en chemin vers la gloire.

Grumpy Cat
Grumpy Cat © -

Deux ans plus tard, le Grumpy Cat fait la une du Times. Le journal valorise la féline à 1 million de dollars, et estime qu’elle a rapporté 100 millions de dollars à ses maîtres. Des revenus générés grâce à sa popularité sur les réseaux sociaux, aux produits dérivés et aux publicités.

Il faut dire que sa notoriété a de quoi faire pâlir d’envie les apprenties Kim Kardashian. La première vidéo YouTube du Grumpy Cat a été visionnée plus de 20 millions de fois. Elle fédère 1,5 million d’abonnés sur Twitter, 2,4 millions sur Instagram, et quelques 8 millions de fans Facebook. Et à l’heure du règne des influenceuses, une telle popularité se transforme vite en espèces sonnantes et trébuchantes. Chacun de ses posts sponsorisés sur Instagram lui rapporterait ainsi entre 5000 et 8000 dollars selon le calculateur Influencer. Et on en trouve des dizaines parmi ses 1400 publications.

Mais surtout, les contrats de licence s’enchaînaient pour afficher son visage grincheux sur des peluches, des chaussures, des sacs, des cartes de vœux, des tee-shirts, un jeu vidéo, des livres pour enfants et même un parfum, nommé "Fourrure de chaton".

Kitten Fur Grumpy Cat
Kitten Fur Grumpy Cat © -

Tardar Sauce tournait aussi des pubs, dont la première en 2013 pour le géant des croquettes Friskies, ou prêtait son image à des films d’animation. Son business était devenu tel que le Grumpy Cat avait pris un agent, et ses maîtres fondé une entreprise, Grumpy Cat Limited, pour gérer son image et ses apparitions publiques. Des affaires qu’il a parfois fallu défendre face à des entreprises peu scrupuleuses : une marque de café a dû payer 710.000 dollars de dommages et intérêts à la famille Bundesen pour avoir utilisé sans autorisation l’image du fameux chat.

En 2014, Tabatha Bundesen racontait comment Tardar Sauce avait changé sa vie. "J’ai été serveuse pendant dix ans. J'arrivais à peine à joindre les deux bouts. Maintenant, je fais le tour du monde avec mon chat!" 

Nina Godart