BFM Business

Galeries Lafayette et La Redoute s'allient pour "devenir le leader mode et maison"

Éric Courteille et Philippe Houzé, invités de BFM Business.

Éric Courteille et Philippe Houzé, invités de BFM Business. - BFM Business

Philippe Houzé, président du directoire du groupe Galeries Lafayette, et Éric Courteille, co-président de la Redoute, étaient les invités de BFM Business ce lundi. Ils sont revenus sur le rachat du second par le premier.

Les Galeries Lafayette vont acquérir la Redoute. L'opération, dont le montant n'a pas été communiqué, a été annoncée jeudi dernier. Elle prendra la forme d'un rachat par le groupe Galeries Lafayette de 51% du capital de la Redoute, avec une option pour monter à 100% à terme. Les deux groupes anticipent une finalisation "d'ici la fin de l'année, ou au tout début de 2018".

Sur BFM Business, Philippe Houzé, président du directoire du groupe Galeries Lafayette, explique: "Nous avons ensemble la conviction que le commerce d'aujourd'hui mais surtout de demain sera la rencontre d'un commerce physique que nous représentons et du digital que représente bien La Redoute". Éric Courteille, co-président la Redoute, précise qu'ils comptent "faire émerger un leader mode et maison qui soit multicanal, physique et digital".

Un rapprochement Carrefour-Fnac Darty?

Les deux marques continueront toutefois d'évoluer de manière autonome, chacune ayant son propre plan de développement à horizon 2020 et conservant ses dirigeants actuels, même si des collaborations et des synergies seront mises en place entre les deux groupes. "Toute une série de différentes synergies sont à réaliser", annonce Philippe Houzé. "Je crois beaucoup aux collaborations. On ne peut pas rester seul. Nous devions trouver le bon partenaire. Et nous l'avons trouvé".

Philippe Houzé est par ailleurs administrateur et actionnaire de Carrefour, un groupe dont le nouveau patron est Alexandre Bompard, qui occupait précédemment les mêmes fonctions chez Fnac Darty. De quoi imaginer un mariage entre les deux groupes? Interrogé sur le sujet, Philippe Houzé répond: "Mariage je ne sais pas mais une collaboration pourquoi pas". Avant d'ajouter: "Il est évident qu'on peut s'interroger pour savoir qui est le mieux placé pour vendre des télévisions. Est-ce qu'il faut faire l'acquisition d'une entreprise pour pouvoir travailler avec elle? Je ne crois pas du tout. Par contre collaborer, évidemment".

D. L.