BFM Business

En Uruguay, les pharmacies vendent le cannabis 1,13 euro le gramme

Près de 5.000 personnes se sont enregistrées depuis le 2 mai sur les registres de consommateurs afin de s’approvisionner dans les pharmacies.

Près de 5.000 personnes se sont enregistrées depuis le 2 mai sur les registres de consommateurs afin de s’approvisionner dans les pharmacies. - Miguel Rojo- AFP

Seize officines distribuent cette drogue douce depuis ce mercredi. Les consommateurs doivent au préalable s'enregistrer et ne peuvent en acheter plus de 10 grammes par semaine.

Pour couper l'herbe sous le pied des narcotrafiquants, l'Uruguay autorise depuis ce mercredi les pharmacies à vendre du cannabis pour un usage récréatif. Une première mondiale.

La distribution est strictement encadrée. Pour l'heure, seules seize officines de ce pays de 3,4 millions d'habitants distribuent cette drogue douce. L'État n'est pas parvenu à trouver un accord avec les grandes chaînes de pharmacies.

Près de 5.000 personnes enregistrées

Le cannabis sera vendu à un prix équivalent à 1,13 euro le gramme et limité à 10 grammes par semaine. Mais il faudra au préalable être inscrit sur les registres de consommateurs. Selon les dernières données de l'IRCCA, près de 5.000 personnes se sont enregistrées depuis le 2 mai.

Le tarif permettra de rémunérer les entreprises privées sélectionnées par l'État pour produire la drogue et les pharmacies, l'État récupérant une partie des recettes pour financer des politiques de prévention.

La culture à domicile autorisée depuis 2013

Le calendrier de début de la vente de cannabis en pharmacies était un des points d'achoppement de la loi sur le sujet votée en 2013, sous la présidence de José Mujica (2010-2015). Ce texte avait légalisé trois façons de se procurer du cannabis: culture à domicile pour la consommation personnelle (dans la limite de 6 plants par foyer), appartenance à un club cannabique pour planter de manière coopérative, et achat de marijuana en pharmacie sous le contrôle de l'État. Les deux premiers volets ont déjà été mis en pratique, mais celui de la vente en pharmacies, qui suscitait notamment de nombreuses réticences chez ces dernières, a été plusieurs fois repoussé.

Lundi, la Commission nationale des drogues (JND, Junta nacional de drogas) a publié sur son compte Twitter @jnduruguay le type de conditionnement, semblable aux pochettes renfermant les sachets de thé individuels.

Deux types de cannabis seront commercialisés, l'"Alfa I", avec une prédominance de variété Indica, et le "Beta I", avec une prédominance de Sativa. Sur l'emballage sera également inscrit le pourcentage de THC (tétrahydrocannabinol), la principale substance à effets psychotropes de la marijuana, ainsi qu'un "avertissement" et des "recommandations" pour son usage.

C.C. avec AFP