BFM Business

Electricité et gaz: la concurrence séduit toujours plus de clients

En électricité, l’ouverture du marché s’est poursuivie à un rythme rapide, avec 456 000 clients supplémentaires en offre de marché sur le quatrième trimestre de 2018 (401 000 au trimestre précédent).

En électricité, l’ouverture du marché s’est poursuivie à un rythme rapide, avec 456 000 clients supplémentaires en offre de marché sur le quatrième trimestre de 2018 (401 000 au trimestre précédent). - Mychele Daniau-AFP

Les particuliers sont toujours plus nombreux à quitter les tarifs réglementés d'électricité et de gaz au profit d'offres de marché à prix libre émanant de fournisseurs alternatifs. Mais, si 77% des foyers restent chez EDF pour les tarifs réglementés d'électricité, les offres à tarif libre ont déjà conquis 60% des particuliers raccordés au gaz naturel.

Les fournisseurs historiques dans l'électricité et le gaz naturel ont encore perdu du terrain en 2018 auprès des consommateurs. En électricité, les offres de marché ont séduit 456.000 clients supplémentaires au quatrième trimestre 2018, contre 401.000 au trimestre précédent, indique la CRE (Commission de régulation de l'énergie) dans son observatoire trimestriel des marchés de détail.

Au total, le régulateur dénombrait (cf tableau ci-dessous), au 31 décembre 2018, 7,43 millions de sites de particuliers en offre de marché (23%), la très grande majorité d'entre eux ayant choisi un fournisseur alternatif aux dépens du fournisseur historique EDF. Ce dernier reste toutefois largement dominant, avec plus de 77% du marché français, soit 25,2 millions d'abonnés à son tarif réglementé fixé par l'État (qui l'a gelé pour l'instant) et 272.000 d'abonnés au tarif libre. Au final, la part de marché des fournisseurs alternatifs (en nombre de sites) a progressé à 21,9 % fin 2018.

-
- © -

Le marché de la fourniture d'électricité aux particuliers a été libéralisé il y a plus de dix ans. Les clients peuvent ainsi choisir librement entre les tarifs réglementés de vente (TRV) vendu par l'opérateur historique (EDF) ou des offres de marché, à prix libre, vendus à la fois par l'ancien monopole et des opérateurs alternatifs.

Dans le gaz également, les offres à prix libre de marché se sont développées à une cadence plus soutenue avec 163.000 clients supplémentaires à la fin du 4ème trimestre 2018 (contre +104.000 au précédent), indique la CRE. Le marché y est, au total, plus ouvert aux offres de marché au tarif libre (non réglementé) que dans l'électricité: elles concernent 6,39 millions de sites, soit 60%. Ces sites ayant quitté les offres à tarif réglementé du gaz se répartissent presque à parité entre fournisseurs historiques (Engie principalement) avec 3,24 millions et fournisseurs alternatifs (3,15 millions). Ces derniers ont vu leur part de marché atteindre presque 30% fin 2018 face aux acteurs historiques que sont Engie, ES (en Alsace) et Gaz de Bordeaux.

L'ensemble du marché français de la fourniture énergétiques aux particuliers a été marqué en 2018 par une multiplication des acteurs, du géant Total (qui a racheté Direct Energie), aux groupes de distribution comme Leclerc en passant par l'arrivée sur ce créneau d'étrangers comme le suédois Vattenfall.

Frédéric Bergé