BFM Business

Djebbari annonce que "100%" des sièges seront commercialisés dès la mi-juin dans les trains et TGV

Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'Etat aux Transports, est l'invité de BFM Politique ce dimanche. Il énumère les assouplissements de certaines mesures.

La situation va s'assouplir dans les transports. Invité de BFM Politique ce dimanche, Jean-Baptiste Djebbari a expliqué que dès mi-juin, 100% des trains et des TGV seront commercialisés. Il a également précisé que tous les sièges seront commercialisés. "Nous enlevons la restriction d'un siège sur deux" neutralisé dans les TGV.

A la question de savoir comment respecter la distanciation sociale si tous les sièges sont commercialisés, le secrétaire d'Etat fait un pari: "Nous aurons 100% de l’offre et 50% de la fréquentation." Selon lui, c'est ce qui a été observé en Allemagne, en Autriche et des sondages ont été réalisés en France. 

Des prix qui n'augmentent pas

Le secrétaire d'Etat précise tout de même que le masque va rester obligatoire tant que le virus circule. 

Par ailleurs, sur la question des tarifs, Jean-Baptiste Djebbari a été clair : "Nous exigeons que la SNCF maîtrise ses tarifs pendant l’été". Cela signifie que les prix n'augmenteront pas. Le secrétaire d'Etat précise que "l'engagement a été pris par le président de la SNCF".

Attestation aux heures de pointes

Pour l'Ile-de-France, Jean-Baptiste Djebbari fait plusieurs recommandations. Tout d'abord, il demande aux entreprises de poursuivre le télétravail lorsque cela est possible. Ensuite, il rappelle que le port du masque reste obligatoire dans les transports. De plus, il souligne que l'attestation employeur pour prendre les transports en Ile-de-France resterait obligatoire "au moins jusqu'au 22 juin". Cette attestation vaut pour tout voyage entre 6h30 et 9h30, puis entre 16h00 et 19h00. 

En ce qui concerne l'accessibilité au métro "nous avons 62 stations de métro fermées, ce sera certainement un peu moins" prochainement, a-t-il dit sans donner de chiffre précis.

Concernant les vacances, Jean-Baptiste Djebbari rappelle que les Français pourront facilement se déplacer en France puisque la règle des 100 km a été levée. Il espère que les frontières entre les pays de l'espace Schengen soient levées et les règles sanitaires harmonisées mi-juin, permettant ainsi aux voyageurs de circuler librement. "Pour le reste, je renvois les Français à leur responsabilités". 

Diane Lacaze