BFM Business

Décathlon a vu ses ventes reculer en 2018 dans l'Hexagone

Si dans le monde, où l'enseigne est présente dans 51 pays (avec douze nouveaux pays ouverts en 2018), son activité va plutôt bien, elle est en revanche en déclin dans l'Hexagone.

Si dans le monde, où l'enseigne est présente dans 51 pays (avec douze nouveaux pays ouverts en 2018), son activité va plutôt bien, elle est en revanche en déclin dans l'Hexagone. - Philippe Hughen-AFP

Le distributeur d'articles de sport a réalisé en 2018 un chiffre d'affaires de 11,3 milliards d'euros, en hausse de 5% au niveau international mais en baisse de 5% en France, invoquant les conséquences des mouvements sociaux liés aux gilets jaunes.

Le géant français de la distribution d'articles de sport est-il toujours prophète en son pays? On peut en douter au vu de ses résultats financiers de Decathlon en 2018. L'enseigne de l'association familiale Mulliez (Auchan, Boulanger, Leroy Merlin) a réalisé l'an dernier en France des ventes en baisse de 5%, à 3,14 milliards d'euros. Le distributeur avance notamment le contexte économique et social de la fin d'année, avec les mouvements des "gilets jaunes".

Dans le reste du monde, où l'enseigne est présente dans 51 pays (avec douze nouveaux pays ouverts en 2018), son activité va plutôt bien, avec un chiffre d'affaires de 11,3 milliards d'euros, en hausse de 5%. Le groupe français (non coté en Bourse) a dégagé un bénéfice net de 497 millions d'euros, a également indiqué son responsable financier, Nicolas Belluy, à l'occasion d'une conférence de presse organisée à Lausanne, en Suisse.

L'enseigne privilégie ses marques en propre

L'enseigne a pris un virage stratégique assez radical: privilégier dans ses rayons ses marques propres, pour lesquelles elle a une réelle expertise et qui sont plus rentables, au détriment des grandes marques internationales, telles Nike ou Adidas, dans une proportion moyenne de 80%/20%, voire plus.

Pour ce faire, le groupe s'est lancé dans le développement massif de ses marques propres, en touchant désormais 87 disciplines, et dispose d'équipes d'ingénieurs dédiés à la recherche et au développement, afin de concevoir des produits techniques à prix accessibles.

En juillet 2018, le groupe avait connu un changement de dirigeant: Matthieu Leclercq, fils du fondateur de l'enseigne Michel Leclercq, avait quitté la présidence du conseil d'administration de Décathlon, où il siégeait depuis six ans, en raison de désaccords avec la holding Mulliez. Il a été remplacé début décembre par Fabien Derville, dont la mère est une cousine de Gérard Mulliez, fondateur d'Auchan. Il est également le fils du fondateur de l'enseigne Norauto, spécialisée dans la maintenance automobile.

Frédéric Bergé avec AFP