BFM Business

Danone écope d'une amende de 21 millions d'euros en Chine

Danone est un acteur important du marché chinois du lait infantile

Danone est un acteur important du marché chinois du lait infantile - -

Les autorités chinoises ont infligé, ce mercredi 7 août, des amendes à six groupes étrangers d'agroalimentaire, dont la société française, dans le cadre d'une enquête pour entente sur les prix du lait infantile.

L'addition se chiffre à 28 millions de dollars (21 millions d'euros) pour Danone. Le groupe agroalimentaire français fait partie des six sociétés condamnées par les autorités chinoises à payer des amendes d'un montant total de 110 millions de dollars (83 millions d'euros) dans le cadre d'une enquête pour entente sur les prix du lait infantile.

Outre Danone, Mead Johnson Nutrition, Fonterra, Abbot Laboratories, FrieslandCampina et Biostime International sont également concernées.

L'agence Chine nouvelle a indiqué que les amendes constituaient un record en Chine, sans donner davantage de détails.

Des pratiques anti-concurrentielles

Les entreprise condamnées "avaient imposé des prix minimum aux distributeurs" et "prenaient des mesures de rétorsion", à l'encontre de ceux qui ne jouaient pas le jeu, a relaté la Commission d'État pour le développement et la réforme (NDRC).

Cette stratégie "maintenait les prix des laits en poudre à des niveaux élevés, sans justification, et empêchait ou limitait sévèrement toute concurrence (entre les distributeurs) sur les prix pratiqués", a poursuivi la Commission.

Un marché de 25 milliards de dollars en 2017

Certain analystes estiment que cette procédure pourrait s'inscrire dans le cadre d'un projet plus vaste du gouvernement chinois visant à soutenir la consommation de produits laitiers locaux. Les produits chinois sont en effet délaissés depuis un scandale de lait frelaté qui a provoqué la mort d'au moins six enfants en 2008.

Les fabricants étrangers représentent désormais près de la moitié des ventes du secteur en Chine, sur un marché estimé à 25 milliards de dollars à l'horizon de 2017.

Danone avait mis les bouchées doubles pour tirer au maximum profit de cette situation. En mai dernier, le groupe annonçait la création de deux co-entreprises avec deux géants chinois de l'agroalimentaire, Cofco et Mengniu.

Mais le groupe a connu récemment plusieurs difficultés. Lors de l'ouverture de l'enquête portant sur les prix du lait, le groupe avait annoncé baisser de 11%, en moyenne, ses tarifs.

Et, lundi 5 août, il a dû procéder à des rappels en Chine, l'entreprise ayant importé 200 tonnes de poudres de lait suspectées d'être contaminées par une bactérie causant le botulisme. Un revers susceptible d'écorner l'image de Danone sur ce marché.

J.M. avec agences