BFM Eco

Coronavirus: attention à certains masques en tissu vendus dans le commerce qui ne sont pas certifiés

-

- - @LibreDePenserFR

Ce masque présenté comme "certifié" par des commerçants ayant pignon sur rue ces derniers jours, n’a en réalité absolument pas été homologué comme moyen d'éviter la propagation du coronavirus.

Il buzze depuis le début de la semaine sur les réseaux sociaux. Ce masque, qui ressemble à une chute de tissu doté d’un seul élastique, était vendu comme un masque “grand public” dans un supermarché U du sud de la France. Problème: il n’est pas certifié, et donc ne peut être vendu dans des magasins français comme un outil de protection contre le coronavirus.

Contactée mardi, la direction de Système U confirme. “C’est une erreur, un magasin U de Montpellier, Les Grisettes, a effectivement vendu ces masques qui ne permettent absolument pas de se protéger contre le covid”, indique Thierry Desouches, le porte-parole du groupe. “Ces produits venus d’Italie ont été retirés des rayons et détruits”, précise-t-il. 

Le magasin U de Montpellier n’est visiblement pas le seul à s’être fait berner par ces bouts de tissu non homologués. Un tabac de la région montpellieraine en aurait aussi commandé et vendu, croyant avoir affaire à un genre de “masque grand public”, ce label créé il y a quelques semaines par l’Afnor. 

En outre un imprimeur italien reconnu, installé en France en 2011, propose toujours sur son site de commander ce masque, et le présente également comme un moyen de “bloquer la diffusion du virus”. 

Pixartprinting
Pixartprinting © Pixartprinting
Pixartprinting
Pixartprinting © Pixartprinting

Certes, l’imprimeur souligne que “ce masque n’est pas un équipement de protection individuelle ni un dispositif sanitaire". Mais il mentionne par ailleurs que cet objet est "certifié OEKO-TEX®", ce qui peut laisser penser que le masque a été testé et validé comme outil de protection contre le virus. Or pas du tout: la norme OEKO-TEX® garantit seulement que le tissu est suffisamment sain pour être en contact prolongé avec la peau. Elle ne dit rien du niveau de filtration, de respirabilité et de protection de ce masque.

Pour rappel, les seuls masques en tissu qui peuvent être vendus en France doivent correspondre au label “masque grand public” émis par l’Afnor, et avoir un niveau de filtration compris entre 70 et 90%. A ce titre, ils doivent arborer sur leur emballage ou directement sur le tissu l’un des quatre logos correspondant à ce label et dévoilés la semaine dernière. 

A propos des masques en tissu vendus aux Grisettes, la direction de Système U indique que la Direction départementale de protection des populations est “sur le coup” et qu’elle devrait communiquer sur cette “escroquerie” ce mercredi. 

Nina Godart