BFM Business

Comment la canicule affecte la consommation et fait flamber les prix de certains produits

Si les ventes d'eau et de glace flambent en France depuis le début de la semaine, celles de climatiseurs et de ventilateurs explosent. La consommation est de plus en plus sensible à la météo.

Alors que la canicule arrive en France, les Français se précipitent en magasin pour faire leurs stocks de produits frais. Selon la société WeatherNews qui fait des prévisions de ventes en fonction de la météo, les ventes d’eaux gazeuses vont ainsi faire un bond de 20% cette semaine, les glaces individuelles de 25% et les glaces en bacs de 35%. Mais sur la seule journée de lundi dans les magasins Carrefour ces produits ont encore plus flambé: +54% pour les glaces, +50% pour les eaux en bouteille, +13% pour les fruits et légumes.

Ce sont les appareils ménagers qui connaissent les plus forts pics de d'achats. Les ventes de climatiseurs et ventilateurs ont enregistré une hausse 638% hier chez Carrefour par rapport au même jour il y a un an. Les ventes ont été multiplié par 7. Les supermarchés sont dévalisés et les clients doivent plusieurs magasins avant d’en trouver. Et fatalement sur Internet les prix flambent. Nous avons repéré par exemple un ventilateur vendu 74 euros vendredi sur un site. Il est passé à 94 euros dimanche et on le trouve aujourd’hui 110 euros. Les algorithmes font monter les prix.

Les ventes de raclette fondent

La météo a une influence grandissante sur la consommation du fait de ses variations brutales. Car s'il y a des produits qui flambent avec la canicule, d’autres fondent littéralement comme les potages (-48%) ou le fromage à raclette dont les ventes se sont effondrées de 88% cette semaine.

Aujourd’hui on estime que 4 produits sur 10 vendus en supermarché sont "météosensibles", ils sont achetés ou non en fonction du temps qu’il fait. Et les effets sont immédiats et parfois violents, comme cette semaine. Et cela concerne aussi les magasins. Avec la canicule, les Français privilégient les hypermarchés et les centre commerciaux au détriment des centres villes où ils vont trouver le frais. Et les soldes qui débutent cette semaine devraient encore accentuer cette tendance.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco