BFM Business

Coca-Cola condamné pour publicité mensongère

Minute Maid ne pourra plus mentir sur ses étiquettes.

Minute Maid ne pourra plus mentir sur ses étiquettes. - -

Aux Etats-Unis, Coca-Cola vient d'être débouté devant la Cour suprême. La firme vend sous la marque Minute Maid du jus de grenade qui ne contient en fait que très peu de grenade. La Cour suprême a estimé qu'il y avait tromperie pour le consommateur.

C'est l'histoire d'une étiquette qui exagère. Celle d'un jus de fruit de la marque Minute Maid, qui fait partie du groupe Coca Cola. Sur l'emballage on peut lire en grosses lettres "Grenade myrtille" et, en plus petit, un mélange de 5 fruits.

Un concurrent spécialisé dans le jus de grenade a porté plainte car dans ce jus de fruit, il n'y a en fait que 0,3% de grenade et 0,2% de myrtille... 99% du produit étant constitué de jus de pomme et jus de raisin, beaucoup moins chers.

Victoire pour les consommateurs

Les avocats de Coca Cola se battaient depuis des années en disant qu'il n'y avait pas mensonge, en s'appuyant sur un règlement de la FDA, l'agence qui régule les produits alimentaires. Elle dit qu'on le droit de donner à un produit le nom d'un ingrédient même si celui-ci est minoritaire.

La Cour Suprême a dit que ce règlement était contraire à la loi et que le consommateur avait été trompé. Le camp d'en face parle d'une victoire pour les consommateurs. La décision de la Cour Suprême élargit considérablement le concept de publicité mensongère ce qui pourrait ouvrir la voie à davantage de plaintes déposées par des consommateurs ou par des concurrents.

Jean-Bernard Cadier et correspondant à New York