BFM Business

Cinq astuces pour garder sa maison au frais l'été

Image d'illustration

Image d'illustration - AFP

Tirer ses volets, investir dans des arbustes mais aussi mettre de la glace devant son ventilateur: plusieurs astuces existent pour rafraîchir son logement quand le mercure grimpe.

Le mercure va grimper ce week-end, atteignant jusqu'à 37°C à Bordeaux et à Lyon. Avec cette chaleur, la maison ou l'appartement peut rapidement devenir invivable. Il existe néanmoins des astuces efficaces pour faire baisser la température, même sans climatisation.

Empêcher la chaleur d'entrer en tirant les volets

En été, le soleil qui tape sur les fenêtres fait rapidement grimper la température à l'intérieur de son logement. "Les vitrages représentent en moyenne deux tiers des apports de chaleur", selon Engie.

La façon la plus simple de garder sa maison fraîche en été, c’est donc d’empêcher la chaleur d’y entrer. Pour cela, il faut tirer tous les volets dès que le soleil éclaire ses fenêtres et les laisser fermer toute la journée, jusqu'à ce que la nuit tombe, conseille l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'énergie (Ademe).

Même s'il est tentant de laisser ses fenêtres grand ouvertes, dès que la température extérieure dépasse celle de son logement, il faut aussi les fermer. 

Laisser entrer l'air frais la nuit

En revanche, dès que les températures baissent, il faut en profiter pour faire entrer et faire circuler l'air de l'extérieur. La nuit est donc le parfait moment pour ouvrir toutes les fenêtres. Si l'on habite dans une maison à plusieurs étages, il est conseillé d'aérer à tous les niveaux pour évacuer l'air chaud. 

Investir dans des arbustes

"Les végétaux à feuilles caduques (qui tombent en automne) procurent un agréable ombrage en été, et ne masquent pas le soleil en hiver. De plus, les plantes entretiennent, par évapo-transpiration, une confortable ambiance de fraîcheur", explique l'Ademe. 

L'organisme conseille donc de planter un arbre isolé à côté de sa baie vitrée ou de créer une pergola, une construction qui sert de support à des plantes grimpantes, au dessus de sa terrasse. 

Eviter l'électroménager chauffant

La chaleur peut aussi se cacher à l'intérieur de son logement. Télévision, ordinateur en veille, chargeurs branchés, lampes allumées font monter la température. Il faut donc éviter de laisser branchés ses appareils électriques et d'utiliser des appareils dégageant de la chaleur. 

Ainsi, vaut mieux laisser son four éteint et en profiter pour manger des salades, des sandwichs, ou des glaces. 

De même, si l'on veut faire le ménage, il vaut mieux utiliser la serpillière que l'aspirateur. En effet, l'évaporation de l'eau permettra de faire descendre la température de la pièce.

Investir dans un ventilateur

Le ventilateur peut se révéler un véritable ami quand la chaleur devient insoutenable. Petite astuce: mettre un pain de glace devant un ventilateur à pied pour que l'air souffle dessus. Cela permet de créer un air glacial bien rafraîchissant.

En revanche, cela ne sert à rien de laisser un ventilateur branché quand on n'est pas dans la pièce. Le ventilateur brasse l'air mais ne le rafraîchit pas.

La climatisation, un dernier recours

Si malgré tout cela la température ne baisse pas, il reste la solution de la climatisation. Dans ce cas, l'Ademe incite à investir dans un système adapté à ses besoins et peu gourmand en énergie. Une climatisation est non seulement onéreuse mais elle est aussi très énergivore.

Il existe deux types de climatisation: les systèmes centralisés également utilisés pour le chauffage en hiver et les systèmes ponctuels, moins onéreux mais aussi moins performants et plus énergivores. Il faut alors bien penser à choisir son climatiseur en fonction de son étiquette énergie.

La climatisation peut être une solution pour des personnes très sensibles à la chaleur et pour des logements situés dans des zones bruyantes. Mais l'Ademe appelle à la vigilance: des passages fréquents de l’intérieur à l’extérieur peuvent provoquer des chocs thermiques nocifs pour la santé. L'organisme conseille donc que la pièce soit à une température de 26°C au plus bas et qu’il n’y ait pas plus de 5 à 7°C de différence entre intérieur et extérieur. 

Cyrielle Cabot