BFM Business

Cette appli vous propose maintenant de connaître le bilan carbone de votre panier de courses

Cette base de données qui recense et décrypte la composition de plus de 300 000 produits alimentaires, dresse aussi désormais leur bilan carbone.

Cette base de données qui recense et décrypte la composition de plus de 300 000 produits alimentaires, dresse aussi désormais leur bilan carbone. - Open Food Facts

Open Food Facts, c’est l’application qui permet de savoir ce que l’on mange, le "Wikipedia" de l’alimentation. Cette base de données participative qui recense et décrypte la composition de plus de 300 000 produits alimentaires, dresse aussi désormais leur bilan carbone.

Open Food Facts, Yuka, Scan-Up, kwalito ou encore Yaquoidedans…Ces applis désormais bien connues des consommateurs les aident à mieux choisir leurs produits alimentaires et à bannir les aliments trop sucrés, trop salés, ceux qui contiennent trop d’additifs, et désormais ceux qui affichent un mauvais bilan carbone. 

Le principe est simple. Il suffit pour le client de scanner son produit, et en plus de la composition nutritionnelle, un symbole CO2 apparaît, noir rouge ou vert en fonction des gaz à effet de serre qui ont été émis lors de la fabrication et également à quel pourcentage d'émissions journalières soutenables pour une personne cela correspond… Il est aussi possible de comparer l’impact des différents produits, par exemple entre différentes marques de lasagnes. 

3000 produits

Pour l’instant la base de données ne dresse le bilan carbone que de 3000 produits et l’indicateur n’est pas très précis. Ce sont surtout les produits à base de viande qui sont pointés du doigt. L’application ne prend pas encore en compte le type d’élevage par exemple.

Le but affiché par l’application est d’étendre le principe à un maximum de produits, et de prendre en compte rapidement davantage de facteurs, comme le mode transport, si les produits sont de saison ou pas, la conservation…

"C’est un sujet complexe. Pour l’instant nous ne faisons que des estimations mais l’objectif est d’ouvrir le débat public et d’encourager plus de transparence de la part des producteurs", explique Stéphane Gigandet, le créateur d'Open Food Facts.

Connaitre le degré de transformation d’un produit

"On essaie de donner toutes les informations sur les produits", explique Stéphane Gigandet. La nouvelle version pour iPhone qui vient d’être lancée comprend d’ailleurs le Nutri-Score (note de A à E sur la qualité nutritionnelle des aliments), le bilan carbone, mais aussi, les groupes NOVA (de 1 à 4) pour connaître le degré de transformation des aliments. L’application permet aussi désormais le scan hors-connexion pour tous, sans inscription nécessaire, afin de pouvoir obtenir des informations même au sous-sol d'un magasin.

Marie Dupin (RMC)