BFM Business

Ces cinq entreprises sauvent la réputation mondiale des entreprises françaises

-

- - THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Dans le Global RepTrack 100, un classement mondial sur la réputation des entreprises les plus puissantes de la planète, seulement cinq entreprises françaises menées par Michelin en 11ème place sont au tableau contre 43 américaines, 12 japonaises et 10 allemandes.

Ce classement annuel est aux entreprises, ce que les jeux olympiques sont aux sportifs. Il s’agit du Global RepTrack 100 de Reputation Institute établit un palmarès basé sur la réputation des entreprises avec un système de notation reposant sur plusieurs critères permettant d'évaluer la performance, l'image, la qualité des produits et services, l'éthique ou l'innovation.

La note maximum qui n'a jamais été atteinte est 100. Pour la cuvée 2018, 230.000 personnes dans 15 pays ont été interrogées pour noter 140 entreprises. Et comme dans toutes les compétitions, il y a des heureux et des déçus.

En tête, Rolex qui devance Lego, Google, Canon et Walt Disney. A l’opposé, les 5 derniers sont UPS, Fujitsu, Coca Cola, Sanofi, ABInbev, Lilly. Et entre eux, 90 entreprises qui dominent l’économie mondiale.

-
- © Reputation Institute

Si les États-Unis n’occupent que trois place dans le Top 10, ils dominent le classement général avec 43 entreprises et sont en tête loin devant le Japon qui est second avec 12 entreprises et l’Allemagne en troisième place avec 10 entreprises classées. Quant à la France, seulement cinq groupes sont dans le Global RepTrack: Michelin (11), Danone (34), L’Oréal (44), Air France (82) et Sanofi (98). On pourrait y voir un échec face aux trois pays leaders, mais ce serait comme regarder le verre à moitié vide.

D'abord, le fabricant de pneus de Clermont-Ferrand est juste devant Nike, Nintendo et Levi's et distance de loin Amazon ou Netflix. Mais aussi, la réputation des entreprises française est en hausse pour 80% d’entre elles. Seul Air France recule légèrement (77ème en 2017, 82ème en 2018).

Par contre, pour les Américains, la chute touche 71% des entreprises classées. Chez les Allemands, 50% des groupes reculent et 42% pour le Japon. Globalement, 58% des entreprises du Top 100 ont une réputation en baisse.

Apple affiche le plus fort recul du Top 100

Apple est l’entreprise américaine qui recule le plus en passant de la 20ème à la 58ème place entre 2016 et 2017. L’inventeur de l’iPhone paye le bridage des iPhone. Sa réputation est entachée en terme d’éthique, de transparence, d’équité et de protection de l’environnement. "La seule tendance positive est sa profitabilité" commentent les auteurs de l’étude. Les autres groupes américains en recule sont Coca-Cola qui perd 15 places et IBM perd 12 places.

-
- © Reputation Institute

Pour l’Allemagne, Daimler est en tête des entreprises en baisse, à cause du DieselGate qui continue à peser sur l’image de l’entreprise. Le groupe automobile était 27ème en 2017 et tombe cette année à la 59ème place.

Mais tout cela est à relativiser. Comme le précise le Reputation Institute, pour obtenir une "excellente réputation", il faut avoir une note de plus de 80 points. Cette année, aucune n’a réussi cette performance, même pas Rolex qui pourtant l’an dernier avait atteint cette note record.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco