BFM Business

Casino souhaite réorganiser la structure de sa dette

L'enseigne Géant-Casino ouvre son hypermarché d'Angers le dimanche après-midi depuis fin août

L'enseigne Géant-Casino ouvre son hypermarché d'Angers le dimanche après-midi depuis fin août - Pascal Guyot-AFP

Le distributeur a annoncé une "importante opération" afin de renforcer sa liquidité et sa structure financière.

Casino s'attaque à nouveau à sa dette. Il annonce ce mardi dans un communiqué une importante opération lui permettant de réorganiser sa structure.

"Afin de renforcer sa liquidité et sa structure financière, le groupe Casino négocie actuellement l'extension de l'intégralité de ses lignes confirmées en France".

L'objectif est de mettre en place "une nouvelle ligne syndiquée" de maturité octobre 2023 et d'un montant d'environ 2 milliards d'euros, précise le groupe, assurant avoir déjà reçu des engagements de la part de 14 banques françaises et internationales pour un montant supérieur à 1,6 milliard d'euros.

La principale ligne de crédit syndiquée que détient actuellement Casino arrivait à échéance en février 2021. Traditionnellement, le remboursement de tels crédit est planifié un an à l'avance.

Il annonce par ailleurs son intention de lever de nouveaux financements, pour un montant cible de 1,5 milliard d'euros, afin de refinancer une partie de sa dette existante" en rachetant des obligations à échéance 2020, 2021 et 2022, précise-t-il.

Rappelons que sa maison mère Rallye a été placée en mai dernier en procédure de sauvegarde. Casino a alors annoncé avoir finalisé les opérations de cession de trois hypermarchés pour un montant total de 38 millions d’euros.

Cessions en rafale

Le groupe a également lancé en juin 2018 plan de cession d’actifs non stratégiques étendu à 2,5 milliards d’euros le 14 mars 2019. 

L'entreprise est aussi entrée en négociations en septembre avec le discounter allemand Aldi pour la cession de sa filiale Leader Price, selon une information des Echos, confirmée à BFM business. Selon le quotidien, la transaction, qui sera gérée par BNP Paribas, s'élèverait à "plus de 400 millions d'euros".

Au 3e trimestre, Casino a indiqué avoir enregistré un chiffre d'affaires total de 9,053 milliards d'euros, en progression de 1,8% en données publiées, équivalent à 2,4% de croissance en données organiques (à change et périmètre constants) et 1,5% en données comparables (à nombre de jours équivalent et hors fluctuation des carburants). 

OC avec AFP