BFM Business

Casino: «l’endettement reste très fort», rappelle Frank Rosenthal

Le groupe français de distribution vient d’annoncer qu’il envisageait de céder 2 milliards d'euros d'actifs supplémentaires en France d’ici mars 2021 pour accélérer son désendettement. Une stratégie qui, selon Frank Rosenthal, expert en marketing du commerce, n’a rien d'étonnant.

Le moins que l’on puisse dire c’est que la ligne de conduite de Casino s’inscrit dans la continuité de celle entamée il y a plus d’une année maintenant. A l’époque, il cherchait déjà par tous les moyens à redresser ses finances au travers d’un plan de cession d'actifs non stratégiques à hauteur de 2,5 milliards d'euros. Ce mardi 20 août, le groupe qui a enregistré une perte nette de 232 millions d'euros sur les six premiers mois de l'année a décidé de se délester de 2 milliards d'euros d'actifs supplémentaires.

Une annonce qui, de l’avis de Frank Rosenthal invité ce mardi sur le plateau de 12h, l’heure H, ne se révèle en rien surprenante. « On est dans la continuité. D’abord parce qu’il y avait une première partie de cessions qui avait été annoncée et qui doit se terminer au premier trimestre 2020. Laquelle a été quasiment réalisée. Et comme l’endettement du groupe reste très fort, il y a une deuxième phase qui a été annoncée ce matin qui n’est pas loin d’être équivalente (2 milliards d’euros). A une période, l’endettement maximal du groupe a été de plus de 7 milliards d’euros. L’ambition est de revenir à 1,5 milliards d’euros de dette, ce qui serait un ratio quasi normal », pointe le spécialiste.

Galaxie Casino

Pour rappel, « le groupe Casino c’est aujourd’hui des hypermarchés avec Géant, des supermarchés Casino, sur le discount ou hard discount il s’agit de Leader Price, mais c’est aussi Monoprix, Naturalia, Cdiscount en e-commerce, Franprix sur la proximité », rappelle Frank Rosenthal. Soit un groupe dont l’ampleur dans le secteur de la distribution s’avère colossale.

Reste à savoir quels sont les actifs que le groupe envisage de céder ? A cela, l’expert répond que forcément, Casino s’apprête à vendre ce qui, pour lui, est aujourd’hui le moins rentable…