BFM Business

Cannes: une campagne de pub réussie pour La Redoute à moins de 200 euros

Barbara Probst arborait à Cannes une robe que tout à chacun peut acheter sur le site de La Redoute.

Barbara Probst arborait à Cannes une robe que tout à chacun peut acheter sur le site de La Redoute. - -

Le spécialiste de la vente à distance fait beaucoup parler de lui depuis que Barbara Probst a porté sur le tapis rouge une robe noire tirée de son catalogue. Depuis, les ventes s'envolent. La Redoute aimerait bien renouveler ce genre d'opération.

Pour moins de 200 euros, La Redoute s'est offert une belle campagne de publicité à Cannes. Et ce, grâce à la comédienne française Barbara Probst qui a porté sur le tapis rouge une robe noire signée Delphine Manivet, créée en exclusivité pour le vépéciste. Cette simple petite robe de cocktail noire est actuellement vendue 179 euros.

Une aubaine pour le spécialiste de la vente à distance, qui voit ses ventes grimper grâce à cette exposition médiatique. "Par heure on en vend 6 à 7 fois plus qu'il y a quelques jours ", confie Amélie Poisson, directrice marketing de la Redoute à BFM Business.

Mais les retombées vont bien au-delà. "C'est une façon de montrer notre savoir-faire, sur les produits, sur les collections, sur le style, sur la mode française", assure Amélie Poisson.

"Après, le sujet ce n'est pas tellement la vente de cette petite robe, mais plutôt que cette robe ait été choisie par Barbara Probst et que La Redoute avec Delphine Manivet montent les marches à Cannes", explique la directrice.

Un recentrage vers l'habillement

Et surtout, le spécialiste de la vente à distance aimerait renouveler ce genre d'opération. "A chaque fois que l'on aura une opportunité de ce type là, on le fera parce que on est fier des produits, on a envie de les montrer au plus grand nombre", confie Amélie Poisson.

Le buzz créé par cette montée des marches est en tout cas bienvenue pour La Redoute, qui cherche à se relancer. En difficulté depuis des années, l'entreprise a changé de main le mois dernier après un lourd conflit social : Kering l'a cédé à Nathalie Balla et Eric Courteille, PDG de La Redoute et secrétaire général de sa maison mère Redcats, pour un euro symbolique.

Pour assurer son renouveau, les deux nouveaux propriétaires ont choisi de se concentrer sur l'habillement femme et enfant, le linge de maison et l'ameublement, en s'appuyant sur ses propres marques. Ils ont aussi choisi de délaisser le fameux catalogue papier, pour privilégier la vente en ligne. D'autre part, ils vont injecter 80 millions d'euros pour rationaliser et moderniser l'outil logistique.

C.C. avec BFM Business