BFM Business

Camembert de Normandie: petits producteurs et industriels prêts à enterrer la hache de guerre?

Le produit concerné a été commercialisé en France à partir du 31 janvier 2019 sous le numéro de lot L19009C, a précisé le producteur dans un communiqué

Le produit concerné a été commercialisé en France à partir du 31 janvier 2019 sous le numéro de lot L19009C, a précisé le producteur dans un communiqué - Chalry Triballeau - AFP

Les petits producteurs AOP et industriels pourraient s'entendre sur le nouveau cahier des charges modifiant les conditions de production pour bénéficier de l'appellation. En 2021, la nouvelle AOP Camembert de Normandie devrait recouvrir à la fois un fromage à base de lait cru et un fromage au lait pasteurisé.

La guerre du camembert est-elle sur le point de s’achever? Après des années de discorde et des mois de négociations, une étape importante pourrait être franchie ce mercredi dans la refonte de l’AOP Camembert de Normandie dont la nouvelle version doit voir le jour en 2021.

Lors de l’Assemblée générale de l’ODG (Organisme de défense et de gestion) Camembert de Normandie, petits producteurs et industriels vont en effet tenter de s’accorder sur le cahier des charges fixant les nouvelles conditions de production pour bénéficier de l’appellation de l'emblématique fromage.

Confusion

Car la situation actuelle a fait naître de nombreuses crispations chez les petits producteurs. Jusqu’à présent, deux types de camembert coexistent en rayons: celui "fabriqué en Normandie" (60.000 tonnes par an) et le "Camembert AOP de Normandie" (6000 tonnes par). Alors que le premier, industriel et souvent à base de lait pasteurisé, ne répond à aucune contrainte de production, le second, moulé à la louche et à base de lait cru provenant au moins pour moitié de vaches de race normande, est soumis à un cahier des charges extrêmement strict.

Autrement dit, la mention "fabriqué en Normandie" garantie simplement que le fromage a été fabriqué dans une usine normande, mais pas nécessairement à base de produits de la région. Ce qui a le don d’agacer les petits producteurs, lesquels déplorent la confusion qu’une telle situation peut créer dans l’esprit du consommateur. 

"Actuellement, il y a sur le marché le ‘Camembert de Normandie’ et le 'camembert fabriqué en Normandie’. Le consommateur ne les distingue pas, il fait ses courses dans un maquis de camembert", reconnaissait l’INAO, le gendarme français des appellations. Résultat, la production du Camembert AOP de Normandie "n’arrive pas à décoller" face à cette "concurrence déloyale", rapporte l’institut.

Un nouvel accord

Le 21 février 2018, un accord a été mis sur la table pour édicter les nouvelles règles d’utilisation de la mention "Normandie" sur les boites de camembert. C’est sur cet accord que l’ODG rendra son avis ce mercredi.

Il prévoit notamment d’intégrer des 2021 le camembert au lait pasteurisé dans l’AOP. En contrepartie, les industriels devront répondre à un cahier des charges exigeant au moins 30% de vaches de race normande dans chaque troupeau, six mois minimum de pâturage par an dans les prairies normandes, la présence d’au moins 20% d’herbe toute l’année dans la ration des vaches laitières… Ce nouveau camembert labellisé AOP est présenté comme "cœur de gamme".

Le Camembert AOP de Normandie haut de gamme sera quant à lui l’équivalent de celui qui bénéficie déjà de l’AOP avec un cahier des charges semblable à celui existant (au moins 6 mois de pâturage par an, au minimum 20% d’herbe dans les rations des vaches, 50 mètres linéaires par ha…). Les vaches de race normandes devront cependant représenter 65% du troupeau, contre 50% actuellement.

"C’est une montée en gamme pour tous: nous voulons mettre de la Normandie dans tous les camemberts dont les étiquettes affichent une origine normande. Avec l’AOP, il y aura obligatoirement des vaches normandes dans les troupeaux, une place redonnée à l’herbe normande, l’alimentation des vaches sans OGM. Aujourd’hui moins de 10 % des fromages vendus avec une étiquette mentionnant la Normandie répondent à ces conditions de production contrôlées, demain ce seront 100 %", détaille l’INAO. Notons également que cette nouvelle formule de l’appellation pourrait s’accompagner d’un élargissement de l’aire géographique de l’AOP.

En rayons, le camembert de Normandie cœur de gamme comme le haut de gamme auront tous deux le médaillon jaune et rouge de l’AOP. En revanche, l’étiquette devrait indiquer "Camembert de Normandie" pour le premier et "Véritable Camembert de Normandie pour le second" afin de permettre au consommateur de faire la distinction.

Paul Louis