BFM Business

Budget européen : une aide alimentaire anémiée

Le PEAD représente 23 % du budget des Restos du coeur.

Le PEAD représente 23 % du budget des Restos du coeur. - -

Le projet de budget de l’Union européenne pour 2014-2020 ne prévoit plus qu’une aide de 2,1 milliards d’euros pour les plus démunis. Les associations s’inquiètent.

Les craintes des associations venant en aide aux défavorisés se sont concrétisées. Le projet de budget de l'Union européenne pour 2014-2020 préserve certes le principe de l'aide alimentaire, mais son montant en est fortement réduit. Il sera de 2,1 milliards d’euros, soit 1,4 milliard de moins que sur la période 2007-2013.

Rien que sur l’année 2011, la France a reçu 72 millions, qui ont permis aux Restos du Cœur, aux Banques alimentaires, à la Croix rouge française et au Secours populaire de distribuer 130 millions de repas distribués. Au total, 18 millions d'Européens se nourrissent chaque année grâce au Programme européen d'aide aux plus démunis (PEAD).

Une fondation pour soutenir les associations

Xavier Beulin, président de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles, a annoncé ce vendredi la création d'une structure pour palier la baisse de l'aide alimentaire.

"Nous allons nous mobiliser de notre côté, nous allons transformer ce manque à gagner par une forme d'aide directe, sans doute une forme de fondation qui nous permettra d'intervenir auprès des associations", a-t-il déclaré sur RTL.

Le PEAD a été créé en 1987 pour redistribuer aux populations pauvres de l'Union européenne une partie des surplus agricoles communautaires.

La disparition de ces derniers pose la question de la survie de ce programme, contesté en outre par des pays comme l'Allemagne, le Royaume-Uni et les Pays-Bas, qui estiment que ce type d'aide ne relève pas des compétences communautaires.

BFMbusiness.com et Reuters