BFM Business

Avec la crise sanitaire, les Français plus attentifs aux promotions pour préserver leur pouvoir d'achat

91% des Français disent être attentifs aux promotions.

91% des Français disent être attentifs aux promotions. - Charly Triballeau- AFP

Selon un sondage réalisée par l'institut Poll&Roll pour UntieNots, 55% des Français disent être plus attentifs aux promotions depuis le début de la crise sanitaire.

Conscients de l’impact de la crise sanitaire sur leur pouvoir d’achat, les Français sont de plus en plus nombreux à chercher les bonnes affaires. Selon un sondage réalisé par l’Institut Poll&Roll pour la start-up UntieNots*, plus de 9 personnes interrogées sur 10 (91%) disent prêter attention aux promotions.

Parmi elles, 28% déclarent y être très sensibles au point d’éplucher les catalogues et de collectionner les coupons et 63% affirment toujours regarder les réductions auxquelles elles peuvent prétendre même si ce n’est pas leur motif principal d’achat. Les 9% restants assurent à l’inverse ne pas s’y intéresser.

Surtout, plus de la moitié des Français (55%) reconnaissent faire désormais plus attentions aux prix et aux promotions aujourd’hui qu’avant la crise. En particulier les 18-34 ans (63%) souvent dépeints comme les premiers touchés, même si cette préoccupation s’observe aussi chez les 35-49 ans (52%) et les 50-65 ans (49%).

Le programme de fidélité plébiscité

Sans surprise, 57% des sondés place le montant économisé en tête des critères qui déclenchent leurs achats de produits en promotion dans les enseignes alimentaires, devant le pourcentage de remise (42%), la marque concernée par l’offre (31%) et la simplicité de la mécanique pour bénéficier de la réduction (25%).

Interrogés sur le dispositif de promotion jugé le plus efficace pour préserver leur pouvoir d’achat, 68% des Français plébiscitent les programmes de fidélité. Et pour cause, ces programmes sont jugés "utiles" pour économiser quelques euros par 75% des sondés et "généreux" pour 13% d’entre eux qui y voient un moyen de cumuler des remises et des cadeaux. Viennent ensuite les promotions en catalogues (53%), les coupons reçus en caisse ou sur les applications (32%) et les vignettes à collectionner en caisse (14%).

A noter que les programmes de fidélité les plus appréciés sont pour trois quarts des Français (74%) ceux permettant d’économiser plusieurs euros en cagnotte puis reversés en fin de mois tandis que 26% préfèrent les remises immédiates en caisse de quelques centimes.

Black Friday, French Days... Les Français mitigés

Au-delà des promotions classiques, les grands événements promotionnels annuels tels que le Black Friday ou les French Days divisent les Français. 37% s’y opposent, estimant qu’ils poussent à la surconsommation et au gaspillage mais autant considèrent à l’inverse que c’est l’occasion de faire de belles affaires. 26% assurent pour leur part ne pas y prêter attention.

Quant au canal de communication favori pour recevoir les offres promotionnelles des grandes surfaces alimentaires, 4 Français sur 10 citent la boîte aux lettres, devant le mail (23%), l’application mobile du distributeur (15%), le prospectus distribué à l’entrée du magasin (11%) et les applications mobiles indépendantes (8%).

Paradoxalement, les Français sont majoritairement favorables à la proposition de la Convention citoyenne pour le climat qui propose de mettre un terme à la distribution de prospectus papier dans les boîtes aux lettres. 60% déclarent que cela est utile pour inciter les grandes enseignes à privilégier le numérique et ainsi préserver l’environnement. Une nouvelle loi est d'ailleurs entrée en vigueur au 1er janvier pour durcir la répression contre le postage sauvage de prospectus.

* Enquête réalisée du 24 au 27 novembre 2020 auprès d’un panel représentatif de 1000 Français âgés de 18 à 65 ans.

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco