BFM Business

Assurances: hausse des primes en vue en 2015

Les automobilistes seront les moins frappés par les hausses des primes, certains assureurs ont décidé de geler leurs tarifs.

Les automobilistes seront les moins frappés par les hausses des primes, certains assureurs ont décidé de geler leurs tarifs. - Philippe Desmazes - AFP

Les consommateurs doivent s’attendre à des augmentations de leurs primes d’assurance l’année prochaine. La multirisques habitation subit la plus forte hausse, jusqu’à 5% selon les Echos de ce vendredi,  en raison des fortes intempéries qui ont sévit ces dernières années.

Un foyer consacre plus de 2 .200 euros par an pour leurs diverses assurances, selon l’UFC-Que choisir. Et cette part de leur budget va continuer à s’alourdir l’année prochaine, selon les données compilées par les Echos de ce 28 novembre.

Ce sont les primes d’assurances habitation qui vont subir la plus forte hausse, jusqu’à 5% chez Thélem assurances, Swiss Life France ou encore MACSF.

Il s’agit pour les assureurs de rattraper des risques climatiques, largement sous-estimés selon eux, ces dernières années. Inondations et épisodes de grêle à répétition leurs ont coûté particulièrement cher. "En 2014, le coût des évènements climatiques sera supérieur de 50% à la charge moyenne de ces 20 dernières années", explique Jacques de Peretti , directeur général d’AXA particuliers-professionnels au quotidien l’habitation et la santé.

Des cambriolages en baisse

Le prix des cotisations des multirisques habitations devraient aussi augmenter du fait du manque d’investissements faits par les propriétaires pour entretenir leur immeuble. Tanguy Lemaire , en charge de la clientèle particulier chez General France, dénonce la vétusté croissante des immeubles et « l’enchevêtrement des responsabilités entre syndics et copropriétaires.

Quant à la baisse du nombre de cambriolage, et bien elle ne devrait pas avoir d’incidence sur les prix

Autre secteur où les primes d’assurances vont subir une forte hausse l’année prochaine : la santé, à cause des tarifs de soins de plus en plus élevés. Les clients d’Aréas Assurances doivent s’attendre à des hausses entre 3 à 5%, ceux de Generali et MACSF de 3%. A l’opposé la Matmut et Macif se montrent les plus raisonnables avec respectivement 0,80% et 0% d’augmentation prévue.

Des modalités de résiliations assouplies

Les automobilistes devraient être relativement épargnés, puisque selon les relevées des Echos, les hausses devraient s’échelonner entre 1% et 2,6%. Et la MAAF, la Matmut et la Maif ont annoncé un gel de leurs cotisations pour 2015.

Une sagesse qui s’explique par le désir de fidéliser leur clientèle. "Nous sommes sur une stratégie de fidélisation et de relations sur la durée en anticipation de la loi Hamon", explique Sylvain Mortera, directeur général d’Aréas Assurances. En effet une fois le décret d’application publié, cette loi va assouplir les modalités de résiliation : plus besoin d’attendre l’échéance annuelle pour faire jouer la concurrence. Au-delà de la première année d’adhésion, l’assuré pourra à tout moment résilier son contrat sur simple demande.

C.C.