BFM Business

Appeler ou envoyer des SMS depuis la France vers les autres pays de l'UE va coûter moins cher

La mesure de plafonnement tarifaire adoptée vise à éviter les dérapages tarifaires, devenus plus criants depuis la fin des surcoûts d'itinérance mobile appliquée dans l'UE depuis le 15 juin 2017.

La mesure de plafonnement tarifaire adoptée vise à éviter les dérapages tarifaires, devenus plus criants depuis la fin des surcoûts d'itinérance mobile appliquée dans l'UE depuis le 15 juin 2017. - Josep Lago-AFP

Les tarifs des appels intra-européens passés depuis son pays d'origine seront plafonnés à 19 centimes par minute et les SMS à 6 centimes, à partir du 15 mai 2019. Le Parlement européen votera la mesure le 14 novembre prochain.

Les citoyens de l'Union Européenne (UE) bénéficieront en 2019 d'une baisse des tarifs quand ils téléphonent (ou envoient des SMS) à l'étranger en Europe depuis leur pays d'origine. Les tarifs pour les appels intraeuropéens seront plafonnés à 19 centimes la minute et à 6 centimes pour les SMS. Ces mesures, prévues pour être appliquées à partir du 15 mai 2019, seront votées par le Parlement européen, le 14 novembre prochain.

L'issue du vote ne fait guère de doute puisqu'un accord avait été conclu sur ce sujet par le Parlement avec le Conseil (qui représente les États membres) en juin 2018, dans le cadre d'une refonte plus large des lois sur les télécommunications.

Des dérapages tarifaires devenus trop criants

Cette mesure de plafonnement vise à éviter les dérapages tarifaires des opérateurs, devenus plus criants depuis la fin des surcoûts d'itinérance mobile appliquée dans l'UE depuis le 15 juin 2017.

Les tarifs des appels internationaux (au sein de l'UE) passés depuis son pays de résidence peuvent en effet atteindre 1 euro la minute, voire plus, selon les pays, ce qui est nettement plus coûteux que d'appeler en Europe depuis son mobile dans un autre pays que le sien, depuis l'abolition des frais d'itinérance.

Parmi les autres mesures télécoms qui seront votées par le Parlement figure le "112 inversé". Ce système obligatoire d’alertes par SMS avertira les citoyens sur une aire géographique concernée par une urgence majeure imminente comme en cas d'attaque terroriste ou de catastrophe naturelle.

Frédéric Bergé