BFM Business

Amazon s'envole et Carrefour chute dans le classement des géants de la distribution

-

- - BFM Business

Dans son classement annuel des plus grands groupes de commerce de la planète, Carrefour chute à la neuvième place quand Amazon se hisse au sixième rang.

C'est un changement d'époque dans le commerce et il n'est pas à l'avantage de nos fleurons français. Dans le dernier classement annuel de Deloitte des champions mondiaux de la distribution qui s'appuie sur les données de 2016, le numéro 1 français n'est pas au mieux. Carrefour vient en effet de tomber à la neuvième place avec un chiffre d'affaires de 84,1 milliards de dollars en baisse de 0,4%. L'enseigne française perd deux places dans le top 10 et pourrait, à ce rythme-là, être chassée de l'élite mondiale dans le prochain classement.

-
- © Deloitte

En panne sur le marché français, Carrefour stagne à l'international où elle se développe moins vite que lors de la précédente décennie. Et il ne s'agit là que des données financières de l'année 2016. Pour 2017, ce n'est pas plus flamboyant pour Carrefour qui enregistre une petite reprise de 1,5% sur les trois premiers trimestres mais au prix d'une guerre des prix très coûteuse pour ses marges. D'ailleurs la Bourse a durement sanctionné l'enseigne. Son cours a chuté de 23% depuis juin dernier. La valorisation de Carrefour est désormais de 13,9 milliards d'euros.

2001/2016, un changement d'ère

Un univers le sépare désormais d'Amazon qui pèse 640 milliards de dollars en bourse (523 milliards d'euros), soit 37 fois plus. Et si longtemps, Amazon était survalorisé, ce n'est désormais plus le cas. La société de Jeff Bezos est en effet le grand gagnant de la dernière étude Deloitte. Elle enregistre une croissance de 19,4% et, avec un chiffre d'affaires de 94,66 milliards de dollars, Amazon pointe désormais à la sixième place mondiale. Et avec une croissance qui devrait s'établir aux alentours de 30% en 2017, la firme américaine qui a mis la main sur Whole Foods en septembre dernier devrait faire un nouveau bond dans le prochain classement et devrait logiquement se hisser dans le top 3.

Un changement d'époque que le cabinet Deloitte souligne en comparant avec le même classement de 2001. Si la place du numéro 1 mondial n'a pas changé (elle échoit toujours à l'américain Wal-Mart), Carrefour était en revanche deuxième et aucun e-commerçant ne figurait dans le top 10. Les enseignes qui ont plus le reculé sont celles des hypermarchés classiques comme Carrefour, le néerlandais Ahold ou l'américain Target. Celles qui ont le plus progressé sont les discounters (les allemands Schwarz -Lidl- et Aldi), l'enseigne au concept d'achat en gros Costco et surtout Amazon qui ne représentait à l'époque qu'une fraction de l'activité de ces géants.

-
- © Deloitte
Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco