BFM Business

Aldi va créer 35.000 emplois en Grande-Bretagne

Aldi compte doubler le nombre de ses points de ventes au Royaume-Uni et les faire ainsi passer à 1.000

Aldi compte doubler le nombre de ses points de ventes au Royaume-Uni et les faire ainsi passer à 1.000 - Will Oliver - AFP

Le groupe allemand de hard-discount a annoncé, ce lundi 10 novembre, un investissement de 600 millions de livres qui va aboutir à la création de 35.000 postes d'ici à 2022. Le groupe compte ainsi plus que doubler le nombre de ses employés et de ses magasins dans le pays.

Aldi veut se donner les moyens d'intensifier sa croissance au Royaume-Uni. Le groupe de hard-discount a annoncé, ce lundi 10 novembre, un investissement de 600 millions de livres, soit environ 764 millions d'euros, pour étendre son réseau de magasins au Royaume-Uni.

Concrètement, le nombre d'enseignes d'Aldi au Royaume-Uni va doubler, passant ainsi de 500 à 1.000 unités. Aldi pense ainsi ouvrir 550 nouveaux magasins d'ici à 2022, ce qui devrait se traduire par la création de 35.000 nouveaux emplois en huit ans, explique la société.

Aldi a souligné qu'une partie des embauches seraient réalisées via un système d'apprentissage. Les nouveaux emplois comprendront des postes en magasin ou dans les centres logistiques régionaux du groupe, dans des fonctions opérationnelles, administratives et d'encadrement.

"Un vote de confiance"

En visite au quartier général d'Aldi UK, le Premier ministre David Cameron a réagi en déclarant que "la décision d'Aldi de créer des dizaines de milliers d'emplois dans le pays représente un vote de confiance envers notre plan économique de long terme qui vise à soutenir les entreprises, créer plus d'emplois et assurer un meilleur avenir à la Grande-Bretagne".

"Cette annonce est synonyme de davantage de sécurité financière pour les familles travaillant dur ainsi que d'opportunités pour les jeunes qui veulent débuter dans la vie", a-t-il également affirmé, cité par Sky News.

Grignoter les parts de marché

Derrière les objectifs d'emplois affichés, Aldi compte surtout augmenter sa part du gâteau dans le pays. Selon Kantar Worldpanel, le groupe allemand a actuellement une part de marché de 4,8%, plus que Lidl (3,5%).

Ces dernières années, ces deux enseignes n'ont cessé de grignoter des parts de marchés aux groupe de supermarchés britanniques de moyenne gamme, comme Tesco, Morrisons et Sainsbury's. Ce qui s'explique en partie par la baisse des dépenses des consommateurs britanniques depuis la crise de 2008. Et malgré le retour de la croissance dans le pays depuis, les salaires n'ont pas redécollé, créant un environnement favorable aux magasins à bas prix.

J.M. avec AFP