BFM Business

13% des Français attendent les soldes pour faire leurs achats de Noël

Certains acheteurs préfèrent réserver aux enfants les cadeaux trouvés au pied du sapin.

Certains acheteurs préfèrent réserver aux enfants les cadeaux trouvés au pied du sapin. - Philippe Huguen - AFP

Un Français sur trois envisagerait d'attendre au-delà du 25 décembre pour faire ses cadeaux, selon un sondage Ipsos. Alors que la crise limite les budgets, de plus en plus de moyens sont trouvés pour limiter les frais.

Mieux vaut tard que jamais. 13% des Français ont évité les magasins en décembre, et attendent les soldes du mois de janvier pour faire certains de leurs cadeaux de Noël à moindre coût, selon une récente étude Ipsos pour CA Com

Avec un budget moyen pour les fêtes en baisse, à 518 euros, la technique permet de faire des économies, quitte à laisser les chaussures au pied du sapin un peu vides.

Une pratique moins populaire chez les plus âgés

La proportion des acheteurs de janvier est plus grande chez les revenus les plus faibles (18% chez les revenus mensuels inférieurs à 1.200 euros), des chiffres similaires à ceux de l'année dernière.

En revanche, de plus en plus de gens sont tentés de le faire, même s'ils ne passeront pas à l'acte cette année (21% des répondants, contre 18% en 2013).

Au total, un Français sur trois, ou 34%, est donc au moins tenté par la tactique, qui est de plus en plus populaire depuis le début de la crise, même si elle ne convainc pas encore les plus âgés (30% des plus de 70 ans) et les plus hauts revenus (31% des revenus mensuels de plus de 3.000 euros).

"un cadeau un peu plus important pendant les soldes"

"Je vais attendre pour acheter des vêtements, par exemple. A mon amie, je vais lui offrir un petit truc pour Noël et ensuite un cadeau un peu plus important pendant les soldes", témoignait Cédric, l'année dernière, sur RMC.

"C'est la première année" qu'il faisait ce choix qu'il expliquait toutefois par le fait que "pour [lui], Noël ne représente pas grand-chose. En revanche pour mes enfants cela représente énormément parce qu'ils sont encore en âge d'y croire. Mais mon amie et moi, on est moins scrupuleux à attendre début janvier pour obtenir de meilleurs rapports qualité-prix".

D'autres tactiques montrent le souci de maîtrise budgétaire des Français. Ils sont de plus en plus nombreux à revendre leurs cadeaux, ce qui fait d'ailleurs le bonheur des acheteurs du mois de janvier. D'autres se décident également à louer leurs présents: 10.000 personnes auraient déposé des annonces dans la journée du 25 sur un des sites leaders du domaine.

J.S avec AFP