BFM Business

Comment expliquer le boom des piscines en France?

La France est le deuxième pays le plus équipé au monde après les Etats-Unis avec près de 3 millions de piscines privées. Sur BFM Business, le PDG de la société éponyme, souligne la très bonne santé du secteur des piscines individuelles.

La crise, quelle crise? Malgré le contexte, les piscines individuelles ont la cote auprès des Français. Notre pays est même le deuxième le plus équipé au monde après les Etats-Unis avec près de 3 millions de piscines privées.

Invité de Good Morning Business ce jeudi, Jean-Louis Desjoyaux, PDG des Piscines Desjoyaux (leader mondial de la piscine enterrée), met en avant la résilience du secteur.

Avant le confinement de février, nous avions une croissance de 20% et cela fait déjà plusieurs années que nous étions en croissance soutenue", explique le dirigeant. Et d'ajouter avoir terminé l'année avec "un chiffre d'affaires historique à 115 millions d'euros (+12%) et 14 millions d'euros de résultat net".

Le réchauffement climatique incite à s'équiper

Et les perspectives pour les mois à venir sont très bonnes "autant en France qu'à l'étranger: nous avons des croissances très soutenues en Allemagne, en Espagne, en Italie, aux USA".

Les raisons de cette appétence?: "le réchauffement climatique et le retour des Français au cocooning. Les Français et les Européens souhaitent vraiment avoir une pièce complémentaire à la maison avec une piscine, un barbecue, une pergola..."

L'entreprise a ainsi construit l'an passé environ 6000 piscines individuelles en France. Une demande forte qui pèse un peu sur les délais de livraison. De quoi inciter à lancer "très récemment une école de formation de pose pour l'ensemble de notre réseau et européen" car "construire les piscines c'est simple par contre il faut les poser".

Ce n'est plus un plaisir de riches

Les chiffres globaux donnent raison à Jean-Louis Desjoyaux. Selon la Fédération des Professionnels de la Piscine et du Spa (FPP), le nombre de piscines construites, déjà en croissance de +6% en 2019, devrait atteindre les +6,3% en 2020, soit près de 175.000 piscines supplémentaires, dont 58.000 piscines enterrées. Le marché est équitablement réparti entre les piscines enterrées et les piscines hors-sol.

Il faut dire que face à la demande, les fabricants ont maintenu ouvertes leurs usines même pendant le confinement.

"Les piscines répondent en effet aux attentes de bien-être à la maison des Français qui se sont largement renforcées avec les mesures restrictives liées à la pandémie", explique la FPP.

Et une certaine baisse des prix a permis à différentes franges de la population de s'équiper. Selon une étude, 42,2% des possesseurs de piscines enterrées ou hors sol fixes ont ainsi des revenus mensuels situés entre 1500 et 3000 euros par mois, 31,9% perçoivent entre 3000 et 4500 euros, tandis que 20,4% gagnent plus de 4500 euros mensuels.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business