BFM Business

Chez McDonald's, un deuxième confinement à l'exact opposé du premier

Un restaurant McDonald's, le 10 septembre 2016 à Gettysburg (Pennsylvanie)

Un restaurant McDonald's, le 10 septembre 2016 à Gettysburg (Pennsylvanie) - Karen BLEIER © 2019 AFP

Le géant de la restauration rapide applique une stratégie bien plus offensive et profite même de cette période pour lancer un nouveau produit.

Tout porte à croire que ce deuxième confinement sera très différent du premier, notamment en ce qui concerne les commerces ouverts et fermés. Ce changement, on le voit également très clairement chez le numéro un de la restauration rapide: McDonald's.

En mars-mai, quasiment tous les restaurants de l'enseigne américaine étaient restés fermés. Aujourd'hui, c'est tout le contraire avec quasiment tous les points de vente ouverts (pour la vente à emporter et les livraisons uniquement bien sûr), soit 1465 sur 1490.

Profiter d'une concurrence plus faible

Pragmatique, le géant sait qu'il a une carte à jouer alors que tous les restaurants classiques doivent baisser le rideau. Et McDonald's entend pousser le raisonnement encore plus loin en profitant de cette période pour lancer un nouveau produit.

Il s'agit du McBaguette, la version francisée du burger qui avait été lancé une première fois en 2012 de manière éphémère. Le groupe veut fortement communiquer sur ce produit en mettant en avant l'origine française de ses ingrédients: farine Label Rouge produite à partir de blé français, boeuf, moutarde de Dijon... et dans le même temps, son soutien à l'agriculture hexagonale.

Bref, avec cette double-offensive, McDo entend occuper le terrain avec pour objectif de compenser au mieux la perte de chiffre d'affaires subie pendant ce nouveau confinement.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business