BFM Business

Bruno Le Maire: "Je n’ai pas la possibilité d’interdire le Black Friday"

Interrogé ce lundi sur BFMTV et BFM Business, le ministre de l’Economie a expliqué que si les soldes dépendaient d’une disposition réglementaire le Black Friday était une opération promotionnelle d’ordre privé.

Organisé en ligne le 27 novembre, le Black Friday suscite de nombreuses critiques depuis plusieurs jours, notamment des fédérations de commerçants. Mais pour Bruno Le Maire invité de l’émission "Quoi qu’il en coûte" sur BFMTV et BFM Business, il ne peut interdire le Black Friday.

Le Black Friday c’est une opération promotionnelle d’ordre privé, je n’ai pas la possibilité de l’interdire. Il faut parier sur la responsabilité des commerçants et des distributeurs, a expliqué le ministre. [...] Le Black Friday est une opération promotionnelle d’ordre privé, j’invite les commerçants et les distributeurs à discuter entre eux pour savoir quelle solution ils veulent apporter sur le Black Friday. Le décaler, l’étaler c’est à eux de le décider".

Une réflexion sur les dates des prochaines soldes

Bruno Le Maire compte en revanche ouvrir une réflexion sur les soldes.

La responsabilité de l’Etat, ce sont les soldes et je vais ouvrir dès la semaine des consultations sur les soldes pour savoir ce que les commerçants souhaitent sur les soldes, a précisé Bruno Le Maire. Les soldes peuvent vous permettre de vendre à perte, ça c’est légal, une disposition réglementaire fixe les dates de soldes elle dure 4 semaines et le ministre de l’économie peut bouger les dates des soldes".
Pauline Ducamp
https://twitter.com/PaulineDucamp Pauline Ducamp Cheffe de service BFM Auto