BFM Business

Borne annonce que les allocations pour les chômeurs en fin de droits seront maintenues jusqu'en mars

Invitée de BFM Politique ce dimanche, la ministre du Travail martèle que le gouvernement est "très attentif à la situation des plus vulnérables" en cette période de crises sanitaire et économique.

Encore un mois de sursis. Alors que la situation sanitaire se dégrade à nouveau avec de nouvelles restrictions locales pour les départements les plus touchés, le gouvernement prolonge encore la protection des chômeurs qui arrivent en fin de droits.

Dans BFM Politique ce dimanche, Elisabeth Borne, la ministre du Travail, le confirme: "On va prolonger à nouveau ces droits jusqu'à fin mars."

460.000 demandeurs d'emplois ont bénéficié d'une aide exceptionnelle

Un prolongement avait déjà été décidé pour les chômeurs arrivant en fin de droits entre le 31 octobre et le 31 décembre. Ce dispositif avait ensuite été étendu jusqu'au 31 janvier puis au 28 février, soit ce dimanche.

L'Unédic estimait début février qu'une prolongation d'un mois toucherait quelque 120.000 personnes supplémentaires. L'organisme avait évalué le nombre de chômeurs concernés à 480.000 pour les mois de novembre, décembre, janvier et février.

Notre invitée rappelle également la "mise en place d'une aide exceptionnelle maximale de 900 euros pour tous ceux qui enchaînaient des contrats courts ou des contrats saisonniers et qui n'ont pas pu travailler au cours de l'année 2020. 460.000 demandeurs d'emplois ont pu bénéficier de cette aide qui est en moyenne de près de 400 euros".

Et de répéter, face aux accusations de l'opposition, que le gouvernement est "très attentif à la situation des plus vulnérables".

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business