BFM Business

Attractivité: Paris redore son blason 

Paris retrouve de l'attractivité auprès des entreprises

Paris retrouve de l'attractivité auprès des entreprises - Lionel Bonaventure - AFP

Selon une étude menée par Opinionway, la capitale française est la troisième ville la plus attractive au monde pour lancer une activité. Et les entreprises interrogées sont bien plus nombreuses à penser que Paris va progresser que l'inverse.

Alors que le Royaume-Uni a débuté le mois dernier les négociations sur son retrait de l'Union européenne, le gouvernement s'active pour améliorer l'image de Paris, et profiter des opportunités qui se présenteront avec le Brexit.

"La Grande-Bretagne a décidé de sortir de l'Union européenne. Cela nous donne la possibilité de faire revenir à Paris des milliers d'emplois, d'entreprises financières, de banques, qui aujourd'hui sont localisées à Londres et hésitent maintenant à se relocaliser à Paris ou à Francfort", a d'ailleurs rappelé le ministre de l'Économie Bruno Le Maire sur BFMTV–RMC ce jeudi. Mardi, le Premier ministre Edouard Philippe avait lui indiqué dans son discours de politique générale qu'il annoncerait "dans les tout prochains jours des mesures fortes pour améliorer l'attractivité de la place de Paris".

Les premières enquêtes n'ont été jusque-là guère encourageantes. En janvier, une étude d'EY plaçait ainsi la France loin derrière l'Allemagne et les Pays-Bas comme future terre d'accueil des entreprises qui "s'exileraient" après le Brexit.

Devant Tokyo ou Shanghai

Mais les résultats d'un étude(*) menée par Opinionway pour le compte de l'association "Paris-Île-de France capitale économique" et présentée mercredi soir à Bruno Le Maire sont nettement plus réjouissants.

Ainsi, lorsqu'on demande aux grands groupes internationaux les trois grandes villes les plus attractives pour lancer une activité, Paris arrive en troisième position (16% de citations), derrière Londres (33%) et New York (31%) mais devant Shanghai (15%), Singapour (11%) ou Dubaï (8%).

Si on demande aux mêmes investisseurs quelle ville va voir son attractivité augmenter dans les trois prochaines années, Paris arrive quatrième, derrière trois métropoles asiatiques (Shanghai, Pékin et Bombay). Londres n'est elle que septième.

Le facteur politique

Autre résultat, là encore flatteur pour Paris. Lorsque l'on demande à ces mêmes investisseurs quelle ville d'Europe serait, après le Brexit, la plus attractive pour y lancer une activité, la capitale française arrive première (13%), devançant cette fois Londres d'une courte tête (12%). Francfort (8%) Berlin (8%) et Varsovie (6%) complètent le top 5.

-
- © -

De façon plus globale, selon cette étude, bien plus d'investisseurs s'attendent désormais à ce que l'attractivité de Paris augmente dans les trois prochaines années (27%) qu'elle ne baisse (19%). Ce dernier résultat marque d'ailleurs une énorme inflexion par rapport aux précédentes éditons de cette étude. En 2016, les deux chiffres étaient proches (28% pensaient que l'attractivité se dégraderait, 25% prédisaient l'inverse). En 2015, la balance penchait nettement du mauvais côté (32% d'opinions négatives pour 17% de positives).

-
- © -

Parmi les raisons que citent les investisseurs optimistes, on trouve "le changement politique en France" ou encore "les infrastructures et les projets liés à la possible organisation des Jeux Olympiques de 2024". Les investisseurs pessimistes citent eux la montée du terrorisme, l'insécurité ou plus prosaïquement la barrière de la langue.

(*) Enquête réalisée auprès de cadres (directeurs financiers, PDG, directeurs de la communication et du marketing) de 510 entreprises dans 22 pays par téléphone du 12 janvier au 16 mars 2017.

Julien Marion