BFM Business

Assurance maladie: les remboursements d'analyses médicales ont explosé en août

La France a enregistré près de 10.000 nouveaux cas de Covid-19 dans les dernières vingt-quatre heures, tout près de son niveau record depuis le lancement des tests à grande échelle dans le pays

La France a enregistré près de 10.000 nouveaux cas de Covid-19 dans les dernières vingt-quatre heures, tout près de son niveau record depuis le lancement des tests à grande échelle dans le pays - ALAIN JOCARD © 2019 AFP

Les dépenses de santé sont en nette progression en août 2019, principalement à cause des tests Covid. Les remboursements d'analyses médicales ont augmenté de 65% par rapport à août 2019 indique la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam) dans un communiqué.

En forte progression depuis juin, après leur reflux lié au confinement, les dépenses de santé ont encore enregistré une nette hausse en août. Principales dépenses qui explosent: les analyses de laboratoires de biologie médicale, indique l'Assurance maladie. Amorcée au début de l'été, la ruée vers les tests de dépistage du Covid-19 a fait flamber la note au mois d'août: les remboursements d'analyses médicales ont augmenté de 65% par rapport à août 2019, précise la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam) dans un communiqué.

+6.9% dans l'ensemble

Plusieurs professions de santé ont également enregistré un regain d'activité, notamment les dentistes (+16%), les infirmiers (+11%) et les médecins spécialistes (+5%), ainsi que les kinés (+2%) enfin sortis du marasme après cinq mois de contraction. Les dépenses des hôpitaux publics, souvent décalées de quelques mois par rapport aux soins, ont en revanche progressé moins vite (+7%) que les mois précédents, ce qui pourrait correspondre à la fin de la vague épidémique du printemps. Même ralentissement pour les indemnités journalières (+8%), qui suivent la courbe des arrêts de travail depuis leur envolée du mois d'avril (+86%).

Dans l'ensemble, les dépenses (corrigées des variations saisonnières) ont augmenté de 6,9% par rapport à août 2019. Une troisième hausse mensuelle consécutive qui porte la tendance sur douze mois à 2,4%, contre 1,6% au plus bas en mai. Autant de chiffres qui confirment le rattrapage attendu des soins de santé et que le gouvernement devra prendre en compte dans le prochain budget de la Sécurité sociale, dévoilé la semaine prochaine.

AKM avec AFP