Restauration
 

La réforme de l'assurance-chômage, qui comprendra un système de bonus-malus dans les principaux secteurs d'activité utilisant le plus les contrats courts, inquiète le patronat dans l'hôtellerie, qui utilise notamment beaucoup de salariés en "extras".

Votre opinion

Postez un commentaire